RMC Sport

Montpellier-Nice: Laborde et Congré font chuter le leader

Montpellier s'est imposé 3-1 face à Nice, ce samedi dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1. Les Aiglons, leaders, avaient remporté leurs deux premiers matchs.

La Paillade s'est régalée. Pour son premier match à domicile, le Montpellier HSC a triomphé 3-1 de l'OGC Nice, leader du championnat avec deux victoires inaugurales. Ce succès héraultais est amplement mérité, en plus d'avoir été spectaculaire au lendemain de l'atone 0-0 entre les Girondins de Bordeaux et l'OL qui a ouvert cette troisième journée de Ligue 1.

>> Abonnez-vous au pass RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

Battu 2-1 à l'extérieur par le Stade Rennais pour sa première sortie de la saison, le MHSC a assumé son statut d'équipe à domicile. Les joueurs de Michel Der Zakarian ont immédiatement pris l'ascendant, à la faveur d'une possession niçoise très stérile et prévisible. Après de premiers arrêts dans le premier quart d'heure, Walter Benitez n'a pas pu repousser l'échéance plus longtemps sur une reprise de volée impressionnante de Gaëtan Laborde, bien servi par son complice Andy Delort (18e, 1-0).

Sans solutions en attaque, Nice, sans Amine Gouri au coup d'envoi, s'est bien trop exposé aux attaques rapides montpelliéraines. À force d'être mis sous pression, le bouchon a encore sauté au retour des vestiaires, avec un corner bien coupé par Daniel Congré (50e, 2-0). Le défenseur a remis ça peu après sur le même exercice, mais cette fois en se montrant opportuniste à la suite d'une volée de Mihailo Ristić qui aurait mérité mieux (64e, 3-0). Entre temps, la barre transversale avait sauvé Walter Benitez d'un doublé de Gaëtan Laborde.

Gouiri et Dante ont redonné un peu d'espoir

Il a finalement fallu l'entrée d'Amine Gouiri pour que l'OGC Nice sorte la tête de l'eau, avec une tête de Dante sur un centre brossé par l'ancien attaquant lyonnais (69e, 3-1). Cette réduction du score a remis en selle l'équipe de Patrick Vieira, pas loin de voir Kasper Dolberg ramener le score à 3-2. Le bilan final est malgré tout insuffisant, d'autant que le but du capitaine brésilien est le seul tir cadré des Aiglons dans ce match.

Il leur faudra faire bien mieux dimanche prochain, contre le Paris Saint-Germain. Pour Montpellier, le calendrier s'enchaîne avec un nouvelle réception dès mardi, face à l'OL.

Julien Absalon