RMC Sport

Montpellier: Savanier reconnaît avoir "mal vécu" le départ de Delort

Dans une interview donnée à L'Equipe ce samedi, Téji Savanier revient sur la décision prise par Andy Delort de quitter Montpellier pour Nice l'été dernier, un transfert que n'ont pas compris les supporters du MHSC.

Ils semblaient bien partis pour évoluer encore plusieurs années ensemble. Et puis finalement, Andy Delort a pris la décision de quitter Montpellier pour rejoindre Christophe Galtier du côté de l’OGC Nice, laissant le brassard de capitaine à son grand ami Téji Savanier. Dans une interview donnée ce samedi à L’Equipe, le meneur de jeu du MHSC raconte comment il a vécu ce choix de son désormais ex-coéquipier.

Les supporters du MHSC "se sont sentis un peu trahis"

"On l'a tous mal vécu, parce qu'on ne s'y attendait pas. Andy, c'était mon frérot, j'étais toujours avec lui. Aujourd'hui encore, on s'appelle à chaque fois qu'on est sur la pelouse. Il est parti, il faut respecter son choix et penser à nous. Andy à Montpellier, c'est du passé", explique-t-il. Le duo Savanier-Delort, et même le trio puisqu’il faut ajouter Gaëtan Laborde, aura fait vibrer la Mosson de 2019 jusqu’à l’été dernier. Si Savanier n’a visiblement aucune envie de partir, les deux autres ont donc fait leurs valises lors du dernier mercato. Direction Rennes pour Laborde, et un projet tout aussi ambitieux pour Delort chez les Aiglons.

Un transfert que n’ont pas compris les supporters montpelliérains, qui avaient entendu l'international algérien émettre quelques semaines plus tôt l’hypothèse d'une fin de carrière dans l’Hérault.

"C'est l'avis des supporters. Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent. Comme nous, ils ne s'attendaient pas à ce qu'il parte. Andy, c'était un Montpelliérain, l'âme du club, le capitaine. Ils se sont sentis un peu trahis, oui. Mais encore une fois, c'est leur avis, pas le mien", confie Savanier dans L’Equipe. Il retrouvera Delort sur les terrains dès le 7 novembre à l’occasion d’un déplacement à l’Allianz Riviera pour la 13e journée de Ligue 1. En attendant, Montpellier va tenter ce samedi face à Strasbourg (17h) de mettre fin à une série de trois matchs sans victoire.

RR