RMC Sport

Mort d’Emiliano Sala: la famille du joueur attend encore des réponses

Malgré la condamnation ce jeudi à Cardiff de David Henderson, l’organisateur du vol qui a coûté la vie à Emiliano Sala il y a deux ans, la famille de l’ancien attaquant argentin estime que toute la lumière n’a pas été faite sur cette tragédie.

Il encourt désormais cinq ans de prison. Daniel Henderson, l’organisateur du vol qui a coûté la vie à Emiliano Sala en 2019, a été reconnu coupable de mise en danger de l’appareil ce jeudi par un tribunal de Cardiff. Sa peine définitive sera connue le 12 novembre. En attendant, les proches de l’ancien attaquant argentin attend encore d’autres réponses pour faire toute la lumière sur cette tragédie, qui a également entraîné la mort du pilote David Ibbotson. Il manque à ce jour "des informations clés", estime Daniel Machover, l’avocat de la famille Sala, concernant notamment l’entretien de l’avion et les traces de monoxyde de carbone découvertes dans le sang du joueur.

"Les agissements d’Henderson ne sont qu’une pièce du puzzle, estime celui qui représente la mère, la sœur et le frère de Sala. La famille espère ardemment que toutes les personnes impliquées dans l'enquête fourniront sans plus tarder l'intégralité des documents nécessaires, afin que l'enquête remplisse sa fonction et que tous les faits émergent, explique-t-il. C'est la condition sine qua non pour que la famille d'Emiliano sache enfin la vérité sur cette tragédie, que les leçons en soient tirées et qu'aucune autre famille ne soit confrontée à ce genre de mort évitable."

Une manœuvre effectuée à vitesse trop élevée

Il y a près de deux ans, au moment du transfert de Sala du FC Nantes à Cardiff City, Henderson devait initialement piloter le Piper PA-46 Malibu, qui s'est abîmé dans la Manche. Mais étant trop occupé par ailleurs, il avait fait en sorte que David Ibbotson prenne sa place. Ce dernier n'avait pas de licence de pilote commercial, sa qualification pour ce type d'appareil avait expiré et il n'était pas compétent pour voler de nuit.

Dans son rapport définitif publié en mars 2020, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a estimé que le pilote avait perdu le contrôle de l'appareil lors d'une manœuvre effectuée à une vitesse trop élevée, "probablement" destinée à éviter le mauvais temps. Le corps d'Emiliano Sala, qui avait 28 ans, avait été retrouvé dans la carcasse de l'appareil plus de deux semaines après l'accident. Sa dépouille avait été rapatriée en février 2019 en Argentine.

AJ avec JA