RMC Sport

Mort d'Emiliano Sala: un homme mis en examen au Royaume-Uni

Soupçonné d'avoir joué un rôle d'intermédiaire dans l'organisation du vol ayant coûté la vie à Emiliano Sala en janvier 2019, et surtout d'avoir agi de manière négligente, David Henderson a été mis en examen par la justice britannique.

Du nouveau dans l'affaire Emiliano Sala. L'Autorité britannique de l'aviation civile (CAA) a annoncé ce jeudi avoir mis en examen un homme pour infractions à la législation sur la navigation aérienne dans son enquête sur le crash qui avait coûté la vie au footballeur en 2019.

"L'Autorité de l'aviation civile britannique a engagé des poursuites contre David Henderson pour des infractions liées à l'accident fatal d'un aéronef léger dans la Manche en janvier 2019", a indiqué le directeur de la CAA, Richard Stephenson. 

Comparution devant une cour le 26 octobre

Il est notamment reproché à M.Henderson, 66 ans, qui aurait joué le rôle d'intermédiaire pour organiser le vol, d'avoir agi de manière "négligente". Il doit comparaître devant une cour de Cardiff, au Pays de Galles, le 26 octobre, après une précédente comparution devant la justice britannique fin septembre.

"Sa mère (de Sala) a absolument besoin de connaître toute la vérité" sur ce qui s'est passé, près de deux ans après le crash, a réagi le cabinet Hickman and Rose, qui représente Mercedes Taffarel. La mère du joueur disparu est toutefois "déçue" que ces poursuites risquent de retarder la tenue d'une enquête publique, dont le rôle au Royaume-Uni est d'établir des faits, mais pas de prononcer des condamnations.

Une manoeuvre effectuée à une vitesse trop élevée

Le petit avion privé à bord duquel se trouvait le joueur argentin de 28 ans et le pilote David Ibbotson, s'était abîmé dans la Manche le 21 janvier 2019. L'attaquant du FC Nantes rejoignait le club de Cardiff City, où il venait d'être transféré pour 17 millions d'euros. Le corps du joueur, dont la disparition avait ému le monde du football, avait été retrouvé dans la carcasse de l'appareil, plus de deux semaines après l'accident, à 67 mètres de profondeur. Le corps du pilote de 59 ans n'a pas été retrouvé.

Dans son rapport définitif publié en mars dernier, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a estimé que le pilote a perdu le contrôle de l'appareil lors d'une manoeuvre effectuée à une vitesse trop élevée, "probablement" destinée à éviter le mauvais temps pour pouvoir voler à vue.

Avec AFP