RMC Sport

Nantes: Domenech admet avoir pris "le mauvais exemple" avec sa punchline sur Maradona

Dans un entretien à "20 Minutes" ce vendredi, Raymond Domenech est revenu sur sa déclaration très commentée sur le mercato du FC Nantes et la mort de Diego Maradona. L'ex-sélectionneur assure ne pas avoir voulu provoquer et regrette de ne pas avoir pris Lionel Messi comme exemple.

Raymond Domenech n’a pas failli à sa réputation au FC Nantes. Si le successeur de Christian Gourcuff n’a pas franchement amélioré la situation du club, 17eme de Ligue 1 après 21 journées, celui qui est toujours en quête d’une première victoire avec les Canaris a déjà fait beaucoup parler de lui à travers ses conférences de presse. Ainsi dès le 8 janvier, à la veille d’un déplacement à Montpellier (1-1), l’ancien sélectionneur de l’équipe de France faisait déjà les gros titres après une question anodine sur le mercato et le refus du Lyonnais et néo-Brestois Jean Lucas de signer au FCN.

"J’aurais aimé prendre Maradona mais il est mort", a lâché Domenech face aux journalistes. De la provoc ? Un trait d’humour ? Une punchline façon Domenech? Cette déclaration jugée maladroite par beaucoup d'observateurs a en tout cas fait parler. "La phrase sur Maradona est terrifiante, a réagi Jean-Michel Larqué sur RMC. C'est terrifiant de cynisme, c'est épouvantable."

"J’aurais dû prendre l'exemple de Messi"

Trois semaines plus tard, le technicien de 69 ans est revenu sur ses paroles. "Je ne voulais pas provoquer, se défend ce vendredi l’entraîneur nantais dans un entretien à 20 Minutes. J’ai peut-être choisi le mauvais exemple. J’aurais dû prendre celui de Messi. Je voulais juste dire que nous entraîneurs, on rêve tous d’avoir les plus grands joueurs du monde. On me dit souvent de faire attention car en fait les gens ne retiennent que certaines de mes phrases et pas tout ce que j’ai dit avant. Je fais moi-même les titres avec mes déclarations. Oui, c’est un parasite, mais ce n’est ni volontaire, ni de la provoc'." L'équipe de Raymond Domenech accueillera l'AS Monaco dimanche soir en clôture de la 22eme journée de Ligue 1.

Raymond Domenech
Raymond Domenech © AFP
ABr