RMC Sport

Nantes: Domenech ironise sur le mercato, "j’aurais aimé prendre Maradona mais il est mort"

Si Raymond Domenech a refusé de s'étendre sur la non-arrivée de Jean Lucas à Nantes, lors de son passage en conférence de presse ce vendredi, il s'est montré ironique.

Raymond Domenech n'a visiblement rien perdu de sa superbe en conférence de presse. A la veille du déplacement de son équipe à Montpellier, l'entraîneur nantais a réagi à sa manière au refus de Jean Lucas de rejoindre les Canaris lors du mercato hivernal. "Je ne sais pas. Je n'ai pas suivi les péripéties. Il n'est pas chez nous, il est à Brest, a d'abord laconiquement lancé l'ancien sélectionneur des Bleus en conférence de presse. Il est à Brest. Point. C'est comme ça, c'est la réalité."

"J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort"

En manque de temps de jeu à l'OL, le milieu de terrain brésilien a longtemps été proche de rejoindre Nantes avant de choisir le Stade Brestois. Un futur prêt du Brésilien en Bretagne auquel Raymond Domenech a finalement fait face avec une pointe d'ironie.

"J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort, a lâché le coach nantais. C'est comme ça. Le mercato pour moi, et tous les entraîneurs le disent, c'est une plaie. C'est un truc où on casse le groupe en ramenant des joueurs qui ne jouaient pas ailleurs. Le mercato pour faire venir quelqu'un qui est très au-dessus, c'est bien. Mais je suis très réservé sur la période du mercato."

Décision dans quelques jours pour Imbula

Un temps proche de signer avec son club formateur de Guingamp, Giannelli Imbula est mis à l'essai par Nantes depuis une grosse dizaine de jours. Interrogé sur une éventuelle signature de l'ancien milieu de l'OM et Porto, Raymond Domenech a confié qu'il n'avait pas encore fait son choix.

"Je n'ai pas encore pris de décision. Il a un vrai potentiel, il est intéressant. Il revient mais je n'ai pas pris de décision, a affirmé le patron du sportif à Nantes. Je me donne une deadline de quelques jours. On en a discuté avec le président mais ce qui compte, c'est ce que je dirai. C'est l'essentiel. Giannelli était une opportunité. [...] On va voir ce que cela donne. Mais il n'y a pas de priorité lors du mercato. On peut améliorer partout mais on verra ce qui est le mieux. Pour le moment, personne n'arrive et Giannelli fait partie du groupe depuis dix jours. Il est totalement intégré dans le groupe."

JGL avec Pierre-Yves Leroux