RMC Sport

Nantes: Domenech répond à Ranieri… et à Kita

-

- - AFP

Jeudi soir sur la chaîne L’Equipe, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France Raymond Domenech s’est expliqué sur son fameux tweet du bus un brin moqueur envers le FC Nantes après sa lourde défaite face au PSG (4-1). Mais il a surtout répondu à Claudio Ranieri qui l’a taclé un peu plus tôt en conférence de presse et à son président, Waldemar Kita.

Ce n’est pas l’amour fou entre Raymond Domenech et le FC Nantes. Du côté de la Beaujoire, le tweet de l’ancien sélectionneur sur la "stratégie double bus de la Mercedes" (comprendre la tactique défensive de Ranieri qui avait été comparé à une Mercedes par son président Waldemar Kita, lequel avait parlé de 2CV pour son prédécesseur Der Zakarian), n’est pas bien passé.

"Il aurait dû faire du théâtre"

Jeudi, en conférence de presse, le coach italien ne s’est pas gêné pour allumer Domenech qui lui a répondu quelques heures plus tard sur le plateau de L’Equipe du Soir sur L’Equipe. "Il (Ranieri) parle de théâtre mais il aurait dû en faire du théâtre parce qu’il est bon, a répliqué le consultant. Il joue bien le rôle. On a dû lui expliquer des choses qu’il n’avait sûrement pas lues, sinon il aurait bien lu ce que je disais. C’est lui qui parle de bus. Je n’ai strictement rien dit là-dessus. (…) Moi j’ai juste fait un peu d’humour. La 2CV contre Montpellier a fait 0-0 contre le PSG et, je suis désolé, les deux bus de Mr Ranieri en ont pris quatre. Qu’il soit déçu que les bus aient explosé, je n’y peux rien. L’humour n’a rien à voir avec le théâtre."

Domenech allume Kita

Puis Raymond Domenech de s’en prendre au président Kita. "Pour moi, on n’avait pas le droit de dire que l’un est une 2CV et l’autre une Mercedes. On n’a pas le droit de faire de différence, c’est métier difficile et compliqué pour tout le monde. Mr Kita n’en est pas à sa première pour dévaloriser les entraîneurs français. Je n’ai pas répondu à Mr Ranieri, je ne sais pas de quoi il vient de se mêler dans cette histoire, mais à Monsieur Kita." On attend désormais la réponse du patron du FCN... 

A lire aussi>> Nantes adresse un gros tacle à Raymond Domenech

AB