RMC Sport

Nantes: gros incidents à la Beaujoire, des salariés agressés, du matériel détérioré

Selon des informations de Ouest France et 20 Minutes, plusieurs dizaines de personnes cagoulées ont fait irruption dans les travées de la Beaujoire, quelques heures après le coup de sifflet final du barrage retour entre Nantes et Toulouse. Des membres du personnel ont été pris pour cible.

Malgré le maintien obtenu de justesse ce dimanche, le climat était tendu à la Beaujoire, du côté de Nantes, quelques heures après la fin du match face à Toulouse (1-0) lors du barrage retour. Selon des informations de Ouest France et 20 Minutes, entre 30 et 40 personnes cagoulées ont fait irruption dans le stade.

Un individu aurait été interpelé

"Ils ont forcé le portail qui mène au tunnel technique, sont passés par le bord de la pelouse et ont rejoint la terrasse où nous étions", explique un salarié à 20 Minutes. Des bagarres ont éclaté avec des membres du personnel du FC Nantes et du matériel a été dégradé. Un individu aurait été interpelé, tandis que la police s'est rapidement rendue sur place.

"FC Kita, on n'en veut pas" ou "Rendez-nous le FC Nantes", chantaient dimanche dernier quelques 1.000 supporters du club, quelques heures avant le dernier match de Ligue 1 de la saison face à Montpellier, réclamant le départ de Waldemar Kita. Symboliquement, les supporters avaient organisé aussi l'enterrement du "FC Kita".

Le cercueil enterré dimanche dernier n'est pas resté longtemps sous terre. La direction est venue ce dimanche le déterrer pour l'exhumer après le maintien obtenu, comme rapporté par 20 Minutes. Les actions de violence de la soirée pourraient avoir été faites en guise de vengeance.

Interrogé plus tôt dans la soirée au micro de Canal+, Waldemar Kita avait confié avoir vécu "une saison fatigante mentalement et physiquement". C'est un nouvel épisode de tensions qui s'ajoute donc à la longue liste de cette saison, qui s'est pourtant finie sur une note positive d'un point de vue sportif.

GL