RMC Sport

Nantes: huit anecdotes complètement folles sur "coach Vahid", de Lille au Japon en passant par le PSG

Le FC Nantes a annoncé ce mardi l’arrivée de Vahid Halilhodzic en remplacement de Miguel Cardoso. A 66 ans, le coach bosniaque, passé par Lille, Rennes, le PSG ou le Japon, traîne une réputation d’homme sévère et autoritaire. De nombreuses anecdotes en témoignent. Voici les meilleures.

Il réserve un accueil très musclé à Ecker

Vahid Halihodzic n’attend pas longtemps pour marquer son territoire à Lille, où il débarque à l’été 1998. Dans un pays encore enivré par le titre de champion du monde des Bleus, il fait vite retomber l’euphorie. Et c’est le pauvre Johnny Ecker qui en a fait les frais. Après avoir passé sa visite médicale, le défenseur transféré de Nîmes passe saluer son nouveau coach dans son bureau. Et se prend un beau coup de pression en guise de bienvenue. "Maintenant, tu vas souffrir, tu vas courir, tu vas maigrir et tu vas travailler. C’est fini les vacances pour toi", lui lâche le Bosnien.

Il précipite la grave blessure de Boutoille

C’est une anecdote assez savoureuse que Geoffrey Dernis a racontée dans Le Vestiaire sur RMC Sport. Alors qu’il prépare un match de Ligue 1 avec le LOSC, Vahid ne compte aucun gaucher valide dans son effectif. Il décide donc de demander à Djezon Boutoille de s’entraîner à frapper les corners de l’extérieur du pied droit. Ancien attaquant de grand talent, Halilhodzic exécute le geste en guise d’exemple. Et le réussit parfaitement. "Mais Djezon n’a pas la même aisance donc il a pris de l’élan et il a tapé fort dans la terre, sans toucher le ballon. Il a hurlé de douleur", se souvient Dernis. Le capitaine lillois se fracture la malléole sur le coup. Il sera éloigné des terrains durant plusieurs mois, laissant un Vahid incrédule et en colère devant une telle scène.

Il vire Diatta et Réveillère de l’hôtel

Le Stade Rennais garde également un souvenir mouvementé du passage de Vahid Halilhodzic. En 2003, à la veille d’un match décisif à Strasbourg, le coach à l’accent slave surprend Lamine Diatta et Anthony Réveillère en train de jouer à la console à une heure tardive. La sanction est immédiate. Et particulièrement sévère. Les deux joueurs sont virés de l’hôtel de leur équipe et priés de rentrer chez eux… par leurs propres moyens!

Il "vomit" en apprenant le départ de Fiorèse à l’OM

Il en avait fait l’un de ses hommes clés lors de la belle saison du PSG en 2003-2004. Et il n’a pas supporté de le voir filer à Marseille dans les dernières heures du mercato suivant. Très remonté contre Fabrice Fiorèse, Vahid n’a pas mâché ses mots à l’heure d’évoquer ce transfert de dernière minute, qui a fait couler beaucoup d’encre dans la capitale. "Ça me rend triste. C’est une situation que je n’aurais jamais imaginée. Cette nuit, je suis rentré chez moi à 1h du matin et je vous le dis franchement, j’ai vomi."

Vahid Halilhodzic au PSG
Vahid Halilhodzic au PSG © AFP

Il recadre salement Rothen après une séance vidéo

Début de saison 2004-2005. Après plusieurs mois d’absence en raison d’une blessure à la cheville, Jérôme Rothen retrouve le groupe du PSG pour une séance vidéo. Les résultats sont mauvais et le moral des troupes au plus bas. Alors quand "Coach Vahid" demande si quelqu’un veut prendre la parole en fin de séance, Rothen se lance et évoque l’envie des joueurs de retrouver du plaisir sur le terrain. Fabrice Pancrate, de passage dans Le Vestiaire sur RMC Sport, se charge de raconter la suite: "Vahid pose alors son calepin et lâche: "Il est belle lui (sic), il coûte 10 millions d’euros, il ne joue pas et il critique ma tactique. Putain de merde!""

La fracture pas grave de Rothen 

Jérôme Rothen et Vahid, autre épisode. Le coach l'avait incité à rejouer malgré une fracture de la malléole en Ligue des champions, contre Porto. "A la mi-temps, je rentre sur une jambe, avait expliqué Rothen dans Le Vestiaire. Il vient, le doc regarde et ne le sent pas trop. Il dit au kiné ‘un bon strap et il repart jouer’. Moi, j’avais envie de jouer. Je repars comme ça (en boitant, ndlr), je dis ‘je ne vais pas y arriver’. Je traverse le terrain avant le coup d’envoi de la deuxième période. Les gens se disaient ‘il est complètement fou’. Au coup d’envoi, je m’écroule et je sors sur civière. On finit le match. Après, Vahid me dit que ça va aller, trois jours et c’est bon. Il me dit ‘toi pas envie de jouer, tu vas jouer, c’est rien !’ Le docteur me dit d’aller passer une radio, un IRM. Verdict: fracture. Quand je suis arrivé devant lui, il était à la limite de s’excuser."

Il en vient aux mains avec Malouda

Halihodzic aime la discipline. Et ne supporte pas qu’on remette en cause son autorité. Florent Malouda en fait les frais à l’été 2014. Les deux hommes cohabitent alors à Trabzonspor, en Turquie. Et le coach bosnien impose des règles de vie assez drastiques à son effectif. Les jours où deux séances sont au programme, les joueurs doivent passer la journée au centre d’entraînement. Le dimanche précédent un match de Ligue Europa contre Rostov, il leur demande même de rester dîner pour assister à une séance vidéo. Malouda refuse et décide de rentrer chez lui. Vahid n’apprécie pas. Le ton monte rapidement et les deux hommes en viennent aux mains, avant d’être séparés par des joueurs et des membres du staff. Dans la foulée, l’international français est écarté de l’équipe, puis transféré à Metz.

Il recale le président de la Fédération japonaise

C’est sa dernière expérience en date. Et elle révèle évidemment son lot d’anecdotes croustillantes. Vahid a entraîné le Japon durant trois ans, entre 2015 et 2018. Le temps d’imposer son management autoritaire. Au point d’envoyer carrément bouler le président de la Fédération japonais! Ce dernier s’est voit refuser l’accès aux conférences de presse de son sélectionneur. "Il faut qu’il dégage", aurait même lâché Vahid, qui se fera licencier à quelques semaines de la Coupe du monde en Russie, au motif que sa relation avec les joueurs s’est détériorée. "Ils m’ont vraiment traité comme de la merde. Ils m’ont jeté à la poubelle", dénonce dans la foulée le technicien de 66 ans.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur