RMC Sport

Nantes: Kolo Muani flatté d'avoir été comparé à Kanu par Henry... même s'il semblait ne pas le connaître

Auprès de RMC Sport, Randal Kolo Muani raconte comment il a réagi après avoir été félicité par Thierry Henry pour son joli but inscrit lors de la victoire de Nantes contre Angers (4-1). L'ancien capitaine d'Arsenal l'avait comparé à Nwankwo Kanu.

Impossible d’avoir raté cette séquence. Le 19 septembre dernier, après le carton du FC Nantes contre Angers (4-1), Thierry Henry a régalé les amoureux de la Ligue 1 au moment de débriefer l’un des buts inscrits par les Canaris. Le champion du monde 1998, consultant pour Amazon Prime Vidéo, s’est enflammé au sujet de Randal Kolo Muani (22 ans), bourreau de Paul Bernardoni après avoir fait danser la défense angevine. En regardant les images, Henry a alterné entre cris de surprise et petits gémissements de plaisir, avant de comparer cette action à celles que pouvaient réaliser son ancien coéquipier à Arsenal, le très élégant Nwankwo Kanu.

"Ça m'a fait vraiment plaisir"

"Oh ! OK ! Hum… Nwanko Kanu, s’est-il exclamé. Ah oui, j’aime beaucoup. Nwan-kwo Ka-nu ! Je dis toujours : dans la surface, tu as du temps. Le patron, c’est toi. C’est toi qui as la balle, ne panique pas. Et il n’a pas paniqué, bravo." Largement relayée sur les réseaux sociaux, la séquence n’a pas échappé à Kolo Muani. "Mon frère m’a envoyé la vidéo, raconte l’attaquant du FCN dans un entretien donné ce jeudi à RMC Sport. J’ai directement cherché sur Internet. J’étais un peu trop jeune quand ce joueur jouait. Ça m’a fait vraiment plaisir. J’étais très content. C’est franchement incroyable." Légende du football nigérian, Kanu, aujourd'hui âgé de 45 ans, a notamment remporté la Ligue des champions avec l’Ajax (1995), deux Premier League avec les Gunners (2002, 2004) et le Ballon d’or africain à deux reprises (1996, 1999).

Après cette riche carrière conclue à Portsmouth, il a pris sa retraite en 2012. A la même époque, Kolo Muani poursuivait sa progression du côté l’US Torcy en région parisienne. Arrivé à Nantes en 2015, il a connu des débuts tortueux avant de se révéler l'année dernière avec neuf buts inscrits en Ligue 1. Cette saison, il a trouvé le chemin des filets à deux reprises lors des huit premières journées et est régulièrement encensé par son entraîneur Antoine Kombouaré.

RR avec DP