RMC Sport

Nantes: la recette d'Halilhodzic pour gagner à Marseille et chez les gros

Après le PSG et Lyon, Nantes est parvenu à faire tomber un autre "gros" du championnat en s'imposant dimanche à Marseille (2-1). Avant ce déplacement au Vélodrome, Vahid Halilhodzic avait surtout préparé ses joueurs sur le plan psychologique.

Ils ne s’arrêtent plus. Après avoir dominé Lyon (2-1), Paris (3-2) et Amiens (3-2), les Nantais ont enregistré une quatrième victoire consécutive sur la pelouse de l’OM (2-1). En grande difficulté il y a encore quelques semaines, le FCN occupe aujourd’hui la 12e place du classement. Entreprenants et solidaires, les Canaris ont ouvert le score à la 22e sur une belle frappe enroulée de Samuel Moutoussamy, avant d’être repris trois minutes plus tard sur une tête de Mario Balotelli. S’ils n’ont pas été d’une sérénité implacable en défense, ils ont continué à pousser et ont fini par reprendre les commandes, pour ne plus les lâcher, grâce à un but un peu chanceux d’Andrei Girotto à la 50e.

Mais quelle est la recette de Nantes pour faire tomber les poids lourds de la Ligue 1? Et pour ne pas vaciller dans l'ambiance souvent très chaude du Vélodrome?

"Il faut être costaud psychologiquement"

"Il faut être calme, ne pas tomber dans la provocation, ne pas s’énerver, avoir du courage et de l’audace, et surtout garder la maîtrise de ses nerfs et son jeu. Psychologiquement, je prépare mes joueurs individuellement et collectivement. Quand tu joues à Marseille, au Vélodrome, dans ce lieu magique, avec le public qui soutient son équipe, il faut surtout être costaud psychologiquement", a confié Vahid Halilhodzic après la victoire de ses troupes dimanche soir.

"On a la confirmation que Nantes revient à un niveau de jeu supérieur. Les trois victoires nous ont donné confiance. Marseille était dans l'obligation de gagner, on a profité un peu de leur nervosité. En février, on a vécu des moments difficiles, l'équipe est tombée dans la morosité... Mais on n'a rien lâché et on récupère les fruits de notre travail", s’est-il félicité.

Le maintien en poche, les Nantais ont encore quatre matchs à disputer pour tenter de terminer le plus haut possible et faire mieux que la 9e place décrochée la saison dernière. Dijon, Nice, Montpellier et Strasbourg figurent à leur programme.

RR avec AFP