RMC Sport

Nantes: quand Gourcuff disait en 2010 que le club était "mort"

Christian Gourcuff

Christian Gourcuff - AFP

Christian Gourcuff, nouvel entraîneur du FC Nantes, avait déploré en 2010 la direction prise par le club dirigé par Waldemar Kita. Il s'était notamment déclaré hostile au fait que les coachs n'aient pas les pleins pouvoirs.

A-t-il changé d'avis, neuf ans après? Nommé entraîneur du FC Nantes pour succéder à Vahid Halilhodzic, à seulement trois jours du premier match de Ligue 1 (dimanche 15h à Lille), Christian Gourcuff avait déjà été approché par le passé pour ce poste. Le président Waldemar Kita l'avait en effet approché en 2009, mais les négociations n'avaient pas abouti. Un an plus tard, l'intéressé avait alors été amené à s'exprimer sur ce rendez-vous manqué. Il avait alors eu des mots peu équivoques.

"Cela fait longtemps que Nantes, tel que je l'ai connu et aimé, est mort", avait-il déclaré des propos recueillis en mai 2010 par 20 Minutes. L'entraîneur breton avait alors étayé son propos, expliquant ne pas être séduit par la direction prise par le club lors des premières années de Waldemar Kita: "Quand Raynald Denoueix, fin 2001, a été limogé c'était déjà une première révolution. Après, la suite pour ce club n'est que l'illustration de l'évolution du foot business. Quand on tourne le dos à des valeurs et une philosophie qui ont fait ta force, forcément, il y a des conséquences catastrophiques".

"C'est quelque chose que je lui devais"

Il avait également profité de cette prise de parole pour regretter le manque de marge de manoeuvre accordé par Waldemar Kita à ses entraîneurs. "Ce n'est pas du tout ma conception du rôle. À Lorient, j'ai un avis sur tout: la formation, la gestion des pros et le recrutement", soulignait-il.

Christian Gourcuff avait néanmoins admis avoir été "intéressé" par la proposition du président nantais. Ce dernier considérait alors qu'il était "capable de restaurer l'image du FC Nantes". Aujourd'hui, il l'assure dans le communiqué annonçant son arrivée: "Quand le président Waldemar Kita m'a appelé, c'est quelque chose que je lui devais. Je suis vraiment très heureux de signer ici".

JA