RMC Sport

Nantes: Vahid Halilhodzic est bien agacé par le départ de Sala

Vahid Halilhodzic, l’entraîneur de Nantes, a évoqué ce vendredi en conférence de presse le transfert attendu d’Emiliano Sala vers Cardiff. Un départ qu’il digère mal.

Sa parole était attendue. Vahid Halilhodzic a vu s’envoler Emiliano Sala ce vendredi matin, son meilleur buteur, 3e du classement en Ligue 1 (12 buts), pour une visite médicale préalable à sa signature à Cardiff (Premier League). Un transfert estimé à environ 18 millions d’euros, une somme dont Bordeaux récupèrera 50%, qui ne plait pas du tout à l’entraîneur bosnien du FC Nantes, présent en conférence de presse ce vendredi après-midi. Mais il l’assure, il n’a pas l’intention de partir. Pas tout de suite, en tout cas.

"Beaucoup de choses m'ont déplu dernièrement mais j'ai préféré payer l'amende plutôt que venir m'exprimer devant la presse, a expliqué "Coach Vahid" au sujet de son absence dans l’exercice après la défaite à Nîmes mercredi (1-0) . Je ne cache pas ma déception, je ne peux pas avoir le sourire devant vous. Il y a beaucoup de réflexion sur beaucoup de choses. J'ai toujours dit que c'était très fragile. Je prépare un match (à Angers, dimanche), je n'ai pas un seul attaquant. Sala, ils ont trouvé un accord hier (jeudi)."

"La situation est très compliquée"

"Jamais on n’a parlé de Sala il y a trois mois. Aujourd'hui, la situation est très compliquée. Je suis un peu résigné. Je n'ai jamais parlé de partir", a assuré Vahid Halilhodzic. Reste désormais à trouver un successeur à Emiliano Sala… "À la place de Sala, vu le salaire proposé, j'aurais sans doute accepté mais je serais aller discuté avec mon entraîneur. (...) Il y a Cavani, Ronaldo... Je dois faire confiance à (Kalifa) Coulibaly, qui a progressé dans le travail. J'ai eu un message du président hier soir (jeudi soir) pour me dire que c'était fait. Je n'ai pas répondu. Je l'ai eu tout à l'heure. Tout le monde est content sauf peut-être moi. L'équipe a besoin de Vahid." Et l'entraîneur nantais admet que la relation de confiance avec Waldemar Kita est entamée: "Je me pose des questions."

Laurent Picat avec Pierre-Yves Leroux