RMC Sport

Nice: les mots forts de Kamara après la révolte des supporters

Agacés par les mauvais résultats de leur équipe depuis plusieurs semaines, les supporters niçois se sont rendus mercredi au centre d'entraînement du club pour exprimer leur colère. Une grogne logique pour Hassane Kamara, conscient que son équipe doit vite relever la tête.

La situation est tendue à l'OGC Nice. Malgré le remplacement de Patrick Vieira par son ex-adjoint Adrian Ursea début décembre, les Aiglons ont toujours autant de mal à prendre des points. Corrigés par Bordeaux (3-0) dimanche à domicile, ils restent sur cinq matchs sans victoire et pointent à la 14e place de la Ligue 1. Avec huit points d'avance sur la zone rouge, mais surtout très loin de leurs ambitions européennes.

Pas franchement rassurant avant de se déplacer samedi (17h) à Lens pour y défier une équipe qui vient d'enfoncer l'OM dans la crise. A bout, les supporters niçois ont déboulé mercredi au centre d'entraînement du club pour exprimer leur colère et appeler les joueurs à se révolter. Un coup de gueule tout à fait logique pour Hassane Kamara.

"C'est normal que les supporters soient énervés"

"Je comprends évidemment cette colère. Avec une victoire en 14 matchs (toutes compétitions confondues), c'est normal que les supporters soient énervés. C'est légitime qu'ils viennent nous faire part de leur ressenti", a réagi ce jeudi le latéral gauche niçois en conférence de presse. Conscient des difficultés de son équipe, l'ancien Rémois s'est montré très clair.

"Il faut qu'on arrête de parler et que chacun se concentre sur ce qu'il a à faire, qu'on se sorte les doigts du c**. Il faut qu'on donne tout. On manque de communication. On a changé de staff et de manière de travailler, mais dire que ça a changé ne sert à rien. Les résultats sont les mêmes, il faut arrêter de se prendre la tête et revenir à l'essentiel: faire mieux sur le terrain", a-t-il insisté. La dernière victoire niçoise remonte au 16 décembre (2-0 à Nîmes).

RR avec CB