RMC Sport

Nice-PSG: avant Bruges, Paris assure face à des Aiglons réduits à neuf

Le PSG s'est imposé à Nice (4-1), en ouverture de la 10e journée de Ligue 1, dans une rencontre marquée par l'exclusion de deux joueurs niçois, la belle prestation d'Angel Di Maria et l'entrée en jeu décisive de Kylian Mbappé en toute fin de rencontre. Une victoire qui survient à quatre jours de la prochaine échéance en Ligue des champions.

En l'absence de Neymar, le Paris Saint-Germain s'en est remis une fois de plus à Angel Di Maria et a profité du retour de Kylian Mbappé. En ouverture de la 10e journée de Ligue 1, un doublé du milieu offensif argentin et une bonne entrée de l'attaquant français ont permis au club de la capitale de s'imposer sur la pelouse de l'OGC Nice (4-1). Ce résultat permet au leader du championnat de prendre provisoirement cinq points d'avance sur le dauphin nantais, mais aussi d'engranger de la confiance avant le déplacement à Bruges prévu mardi pour le troisième acte de la Ligue des champions (21h, à suivre en exclusivité sur RMC Sport 1).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Avec un banc de luxe au coup d'envoi (Marquinhos, Verratti, Cavani, Mbappé), le PSG démarre très fort sur le terrain. Au bout de seulement trois minutes, le gardien niçois Benitez se livre à une triple parade sur un coup franc, une frappe puis une talonnade. Une phase de jeu qui donnera le ton de cette première période largement dominée par les Parisiens. Ces derniers ne tardent pas à trouver la faille, grâce à un face-à-face parfaitement remporté par Di Maria après une déviation d'Icardi (15e).

Ganago a fait douter le PSG

Dans tous les bons coups, Di Maria fait rapidement le break en inscrivant l'un des plus beaux buts de ce début de saison. Servi par Meunier sur le côté droit, le milieu de terrain argentin continue une course excentrée jusqu'à la ligne de sortie de but et tente du pied gauche, malgré un angle impossible, un lob délicat qui surprend Benitez (22e). Il s'agit de son septième doublé en Ligue 1. "El Fideo" envisage même le triplé peu après, sur une frappe qui passe au-dessus (33e).

Surclassée techniquement, l'équipe niçoise parvient néanmoins à s'approcher de temps à autre de la surface parisienne et faire trembler Navas, à l'image des tentatives de Burner (28e) et Claude-Maurice (45e). Mais le visage des Aiglons est bien meilleur après la pause, alors que les Parisiens subissent une lourde baisse de régime. Ganago profite alors d'un contrôle hasardeux de Marquinhos, entré en jeu à la mi-temps la place du capitaine Silva, pour réduire l'écart en fusillant la cage parisienne (67e). Claude-Maurice sème peu après la zizanie dans la zone de vérité, mais est rattrapé in extremis par Meunier (73e).

Nice plombé par deux cartons rouges

Les espoirs des supporters de l'Allianz Riviera sont toutefois vite douchés. À la 74e minute, Cyprien reçoit un deuxième avertissement pour une protestation. Sur la même interruption de jeu, après consultation de l'assistance vidéo (VAR), l'arbitre M. Letexier inflige un carton rouge direct à Hérelle pour une claque adressée à Paredes.

À neuf, l'OGC Nice sombre. Surtout après l'entrée de Mbappé à la 83e minute. L'attaquant français, complètement rétabli de sa blessure à la cuisse gauche, profite d'une accélération fulgurante de Di Maria pour creuser de nouveau l'avantage (88e). Il offre ensuite sur un plateau le quatrième but à Icardi dans le temps additionnel (90e+1).

Julien Absalon