RMC Sport

Nice: Vieira dément la rumeur Arsenal, le vestiaire est perturbé

Alors que les rumeurs en font depuis plusieurs jours un possible successeur à Unai Emery à Arsenal, Patrick Vieira semble agiter bien malgré lui le vestiaire de Nice. Après la victoire contre Angers ce samedi (3-1), lors de la 15e journée de Ligue 1, Dante a reconnu à demi-mot que la situation n'était pas la plus confortable...

La rumeur ronge et peut faire des dégâts... le vestiaire de Nice est peut-être en train de le découvrir. Après la victoire contre Angers ce samedi (3-1) dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1, Dante est revenu sur les bruits annonçant Patrick Vieira comme possible prétendant au banc d'Arsenal et à la succession d'Unai Emery.

Dante "obligé de calmer les choses"

"Je sais que ce n'est pas vrai, insiste le capitaine niçois sur Canal+ Sport. Nous, on a confiance par rapport à ce qu'on fait au quotidien. Moi, en tant que capitaine, je suis obligé de transmettre un peu l'information sur tout le groupe et de calmer les choses. Et on doit aussi tous jouer pour le coach. C'est simplement une motivation en plus dans le groupe, bien qu'on soit très jeunes. Ils arrivent quand même à se sortir de certaines situations."

"Si je suis bien à Nice? Comme je l'ai toujours été", confie de son côté Patrick Vieira au micro de la chaîne cryptée. En conférence de presse, l'ancien joueur des Gunners n'a pas échappé aux questions sur le licenciement d'Unai Emery. Et a répondu en plaisantant, faisant le parallèle avec sa propre situation.

"Il faut s'attendre un jour ou l'autre à se faire virer"

"C'est un métier très compliqué, je m'en rends compte, explique-t-il avec un sourire aux lèvres. Il y a de la solidarité. C'est toujours triste de voir un entraîneur qui perd son job. Aujourd'hui c'est lui, demain ce sera peut-être moi. A partir du moment où on décide de se lancer dans ce métier, il faut s'attendre un jour ou l'autre à se faire virer."

Avant de revenir sur les rumeurs. "Il y a des choses que je ne contrôle pas, poursuit le technicien. Des gens qui disent beaucoup de choses, vraies ou pas vraies... Je n'ai rien dit là-dessus. Je suis comme vous, je lis, je regarde, j'entends. C'est tout. Je n'ai jamais dit que je voulais quitter l'OGC Nice! Peut-être qu'un jour je me ferai virer sans vouloir quitter Nice! Je sais où je suis et où je vais aller et cela ne me dérange pas. Mais c'est vrai que ce soir, j'aurais préféré avoir plus de questions sur la performances des joueurs que sur mon avenir."

A.Bo