RMC Sport

Nîmes: Arpinon agacé par... les crampons de ses joueurs à Lorient

Après la nouvelle défaite de son équipe ce dimanche à Lorient (3-0), Jérôme Arpinon avait un reproche bien particulier à faire à ses joueurs. L'entraîneur nîmois n'a pas apprécié qu'ils évoluent avec des... crampons moulés sous la pluie bretonne.

Les Crocos ne mordent plus. Corrigé ce dimanche par le FC Lorient (3-0), à l’occasion de la 14e journée de Ligue 1, le Nîmes Olympique est empêtré dans une série noire avec sept défaites et une seule victoire sur ses huit derniers matchs. Ce déplacement au Moustoir, sous la pluie bretonne, ressemblait pourtant à une bonne occasion de se relancer. Eux aussi en grande difficulté ces dernières semaines, les Merlus restaient sur quatre revers et près de deux mois sans marquer. Mais ils ont su se révolter et afficher un visage aussi sérieux que séduisant pour dominer des Nîmois largués dans leur nouveau schéma en 3-4-3.

Ce succès permet aux hommes de Christophe Pélissier de passer à la 17e place, juste devant leur adversaire du jour. "On continue à travailler, on est à notre place. C’est compliqué quand on n’a pas beaucoup de moyens, on essaie de bosser et de faire au mieux. Est-ce que je suis en colère contre mes joueurs ? Je l’étais à la mi-temps, oui", a réagi après la rencontre Jérôme Arpinon, nommé entraîneur principal du club gardois en juin dernier en remplacement de Bernard Blaquart.

"Quand je vois des joueurs qui jouent en moulés quand il pleut..."

"Il fallait essayer de jouer. Mais on prend un but d’entrée et Lorient a fait une belle partie. Ils ont aussi des joueurs de qualité. Est-ce que je suis inquiet ? Quand tu es là (18e), tu es toujours légèrement inquiet. Mais il y en a d’autres qui doivent être inquiets, pas que nous", a-t-il ajouté. Il avait tout de même un reproche bien particulier à faire à ses joueurs. "Quand je vois des joueurs qui jouent en moulés quand il pleut et qui ne font que glisser… J’étais en colère. Je ne vais pas dire ce que j’ai dit aux joueurs", a lâché Arpinon.

Défaits sur la pelouse hybride du Moustoir, composée de sable, de liège et de fibre synthétique, les Nîmois tenteront de relever la tête mercredi face à l’OGC Nice (19h). Une autre équipe à la peine actuellement.

RR avec PYL