RMC Sport

Nîmes: l'ex-directeur sportif allume Blaquart

Ecarté début décembre, quelques semaines seulement après avoir fait son retour au club, Laurent Boissier s'est confié sur la situation compliquée du Nîmes Olympique auprès du site Objectif Gard. Il s'en est pris vivement à l'entraîneur Bernard Blaquart.

Jean-Paul Fournier (Les Républicains), maire de Nîmes, briguera en mars prochain un quatrième mandat lors des élections municipales. Il a présenté sa liste ce vendredi matin. Une liste sur laquelle apparaît Laurent Boissier, ancien directeur sportif du Nîmes Olympique. Discret depuis son départ du club début décembre, il a accepté de parler des Crocos au site Objectif Gard, expliquant notamment ne pas avoir de différends avec le président Rani Assaf.

"Il aura toujours mon amitié. Je n'ai pas de rancœur. Il m’a nourri pendant cinq ans, je ne vais pas cracher dans la soupe. Je ne lui en veux pas", a-t-il déclaré, avant de se montrer beaucoup moins tendre avec l’entraîneur nîmois Bernard Blaquart.

"Je pense qu’il n'y a plus d’entraîneur au Nîmes Olympique"

"On a un chef de bateau, sans le citer, qui s’est transformé en une personne que je ne reconnais plus. Je suis fier d’avoir recruté Bernardoni, Ferhat, Duljevic, Deaux... Il pense que l’on joue au foot à sept. Moi je pense qu’il n'y a plus d’entraîneur au Nîmes Olympique (…) Il s’est transformé. Le Nîmes Olympique n’appartient pas à Bernard Blaquart", a-t-il lâché.

Parti une première fois du club en juillet dernier pour raisons personnelles, Laurent Boissier avait repris ses fonctions un mois et demi plus tard, avant d’être écarté début décembre. Remplacé depuis par Reda Hammache, il veut croire en un redressement des Crocos, qui occupent la 19e place de la Ligue 1 avant de recevoir Reims samedi soir (20h). "Je l’espère de tout mon cœur. Je pense qu’ils ont largement les moyens de se maintenir. Je leur souhaite un beau maintien", a-t-il confié. Nîmes accuse cinq points de retard sur la place de barragiste occupée par Amiens.

RR