RMC Sport

Njie, Vainqueur, Diarra, son réseau : Gunter Jacob fait le point sur le mercato de l’OM

-

- - -

Il avait donné sa parole, il l’a donc tenu. Gunter Jacob avait donné rendez-vous à la presse à la fin du mercato pour s’exprimer sur la situation de l’OM. Ce qu’il a fait, point par point… tout en affirmant à plusieurs reprises qu’il ne voulait pas tirer la couverture à lui.

Les raisons de son silence

« Je suis arrivé à Marseille et depuis ce jour, je vous avais dit que je parlerai à la fin du mercato. Je suis prêt à vous répondre. Je n'ai pas parlé avant car pendant un mercato, il vaut mieux se taire et réaliser ce que l’on veut réaliser et ne pas hypothéquer ce que l’on désire. C'est pour cela que je ne vous répondais pas. Je m'en excuse. »

Sa mission à Marseille

« Je suis arrivé à un moment assez difficile. L’OM sortait d’une année compliquée. J’ai eu une mission de Madame Louis-Dreyfus avec des limites budgétaires. J'ai beaucoup travaillé avec Jean-Philippe Durand et Franck Passi. Je pense qu’on a réussi à composer un noyau compétitif d’une équipe qui peut aller loin en championnat. »

A lire aussi : Nancy annonce la signature d'Alou Diarra

Son influence dans le mercato

« Ces dernières semaines on s’est posé des questions à mon sujet. J'ai entendu que je n'avais pas utilisé mon réseau... vous êtes libres de penser ce que vous voulez. Je ne suis pas là pour montrer un égo. Je travaille pour l'OM. Fanni, ce n'était pas mon idée, ok. Njie, non plus. Vainqueur ? Tout le monde le connaît. Je n'ai pas d'égo, je vous le répète. Le travail réalisé est un travail d'équipe avec Franck et Jean-Philippe. Je ne suis pas là pour imposer mes idées. »

Le mercato de l’OM

« On a réalisé ce qu’on voulait, dans la limite du budget. Je suis très content des arrivées de Fanni, Njie et Vainqueur. Et Diarra n'a pas quitté le club. Thauvin et Njie sont des joueurs pour lesquels on s'est engagés fortement, vis-à-vis d'eux. Les options automatiques sont assez abordables. Rolando ? Il y a eu certains intérêts pour des joueurs. Lui, il se sent très bien ici. Il y a eu des négociations qui n'ont pas abouti. Si on regarde sportivement, je pense que l'on peut être satisfait des transferts réalisés. On a pu réaliser de belles choses, avec un budget limité. J'étais au courant de la situation en arrivant. Les 5 premiers ? On doit avoir cette ambition. On doit bosser pour ça. »

A lire aussi : Pogba, Manchester United, Higuain, la Ligue 1 : les chiffres fous du mercato 2016

Diarra, restera, restera pas ?

« On aurait énormément regretté le départ de Lass. Grâce à un accord du nouveau propriétaire, on a pu le garder. On a eu son accord pour le garder et pour faire les autres (Njie, Vainqueur, ndlr). Maintenant ce que je peux vous dire, c'est que Diarra est un joueur de l'OM aujourd'hui, demain je ne peux pas vous le dire. Il y a des marchés encore ouverts, vous le savez. Moi, j'espère que Diarra, que j'ai souvent rencontré avec son frère, est très motivé pour faire une bonne saison. »

Le transfert à rallonge de Njie

« Njie/Nkoudou ? Les négociations ont commencé avant que je sois là. C'était difficile car c'est un double transfert. M.Levy (le président de Tottenham, ndlr) n'est pas le plus facile dans les tractations ! Il est difficile en négociations. Mais l'important est que le transfert de Clinton ait finalement été enregistré. »

Son avenir sous l’ère McCourt

« La vente ? On n'est pas là pour discuter de ça. Je n'ai pas pensé encore à mon avenir. J'ai rencontré Mr McCourt pendant 30 minutes, nous avons pu discuter avant la fin du mercato. On va se revoir. On verra bien. »