RMC Sport

OL-Bordeaux : un premier but signé Kalulu litigieux

Diego Contento - Alexandre Lacazette

Diego Contento - Alexandre Lacazette - AFP

Le Parc OL a assisté à un début de rencontre rythmé et… polémique entre Lyon et Bordeaux. Dès la 2e minute, le but inscrit par Kalulu a été validé après quelques secondes d’hésitation du corps arbitral pour un hors-jeu supposé du joueur lyonnais. Explications techniques sur un fait de jeu majeur.

Le Parc OL a attendu… avant d’exulter. Dès la 2e minute de jeu, Aldo Kalulu, pourtant devant les défenseurs bordelais, trompe Carrasso de près après un tacle de Contento sur Lacazette qui lui a rendu le ballon. L’arbitre assistant lève son drapeau pour signaler un hors-jeu avant d’appeler M. Buquet, l’arbitre central. Au terme d’un bref échange, les deux hommes valident ce but. Une situation confuse qui nécessite un appel à notre consultant arbitrage, Joël Quiniou : « Contento effleure le ballon qui change de trajectoire. Il arrive sur Kalulu qui marque finalement en position de hors-jeu. » Le débat est clos, donc ? Pas forcément, lorsque l’on s’en réfère à l’interprétation de cette action de Joël Quiniou.

A suivre en live >> OL-Bordeaux

Une situation confuse

« C’est le défenseur (Contento) qui remet en jeu en quelque sorte le Lyonnais. Si Contento ne touche pas le ballon, Kalulu ne peut pas le récupérer. C’est une intention de jouer. A partir du moment où il joue le ballon, il remet en jeu le Lyonnais. A mon avis, le but peut être validé dans ces conditions difficiles », finit par trancher notre expert.

A lire aussi >> Bordeaux - Sagnol : "J'ai fait des erreurs"

Un regard sur les règles de l’arbitrage édictées par la Fifa donne pourtant une autre analyse à cette action confuse et tendrait à invalider le but de l’OL. La règle est limpide : « Un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire (à l’exclusion d’un ballon repoussé par un adversaire) n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position. »

Et par « ballon repoussé par un adversaire », qu’entend la Fifa ? « Repousser le ballon consiste à intercepter le ballon qui se dirige vers le but ». Contento semble dans cette intention et son geste ne peut pas être considéré comme délibéré. Mais si le but de Kalulu n’aurait sans doute pas dû être validé, un autre fait majeur aurait été acté. « L’arbitre aurait pu siffler penalty car Contento accroche Lacazette », estime Quiniou. Sur ce point, pas de débat.