RMC Sport

Bordeaux - Sagnol : "J'ai fait des erreurs"

-

- - -

Limogé par les Girondins de Bordeaux en mars dernier, Willy Sagnol était l’invité de « Team Duga » ce mercredi sur RMC. Son quotidien, Bordeaux, son avenir… l’ancien latéral de l’équipe de France se confie au micro de son ex-coéquipier chez les Bleus.

Son actualité

« J’ai bien profité depuis plusieurs mois de mes enfants, ce qui n’avait pas pu être le cas depuis quelques années. Après mon éviction de Bordeaux, personnellement et familialement, j’ai ressenti le besoin de faire un break plus ou moins pour recharger les batteries. Un entraîneur est sans arrêt connecté. »

A lire ici >> Sagnol regrette de ne pas avoir été "plus égoïste"

A lire ici >> Leboeuf : "Sagnol a voulu venir avec la rigueur allemande…"

La sélection Espoirs

« L’envie de la fédération avec les Espoirs, c’est d’avoir les meilleurs résultats possibles avec cette génération. C’est la génération la plus impactée par toutes les autres sélections nationales. Il ne faut pas oublier qu’en équipe de France A, vous avez Anthony Martial, Ousmane Dembélé, Kingsley Coman. Des joueurs qui devraient jouer avec les Espoirs. Vous avez aussi le cas de figure de certains joueurs qui voient les collègues monter avec les A et sont déçus de ne pas faire partie du wagon. C’est dommage, parce qu’il y a des joueurs de qualité dans cette équipe. On est toujours tenté quand on a les Espoirs de prendre les meilleurs joueurs en se disant que le talent va faire la différence. Comme toute équipe, elle a besoin de talent, mais aussi de besogneux, de travailleurs. »

A lire ici >> Euro Espoirs (qualifications) : les Bleuets dominent l’Islande et conservent leurs chances

Bordeaux

« Dans 99% des clubs, il y a le nom du club et le potentiel réel du club. Depuis le dernier titre des Girondins en 2009, ça a été de plus en plus difficile dans les années qui ont suivi. Par rapport aux blessés, à la CAN, finir européen la première année, c’était une très bonne saison. Ensuite, on se dit, avec la Coupe d’Europe qui arrive, ça va faire dix matches supplémentaires, l’objectif c’est de se renforcer. Ça a été l’inverse. Beaucoup de joueurs sont partis à l’intersaison. On n’était pas du tout préparé au départ de Mariano. Sertic se blesse. Pallois est absent plusieurs mois. Les cadres n’étaient plus là. Beaucoup de jeunes joueurs sont montés. Quand vous avez beaucoup de jeunes, quand il y a un caillou, le train déraille. »

Son avenir

« J’ai eu des touches. Mais aucune ne m’a donné envie de repartir de suite. C’était ma première expérience en club. Le projet ? Ça sera le critère numéro un dans mon choix futur. C’était ma première expérience de club. Il faut savoir faire preuve d’humilité. Sur la deuxième saison, j’ai fait des erreurs que je n’aurais pas dû faire. Pour ne pas les reproduire à l’avenir, j’ai eu besoin de reprendre de l’énergie. De bien analyser ce qui s’est passé. Pour être honnête, quand vous avez en priorité numéro 1 d’avoir un projet très clair, prendre une équipe en cours de championnat c’est compliqué. Je ne me suis pas fixé d’objectif rapidement, mais aussi où et quand je vais revenir. Ce qui m’excite dans ce métier, ce sont les projets. Je veux prendre du plaisir au quotidien. »

la rédaction