RMC Sport

OL: Caqueret rêve de porter le brassard de capitaine à terme

Révélation de ces derniers mois dans les rangs de l'OL, Maxence Caqueret entend poursuivre sa progression avec les Gones cette saison. Le milieu de terrain s'est exprimé dans les colonnes de L'Equipe. Il parle de son jeu notamment et de son avenir. Et dans le futur, porter le brassard de capitaine serait loin de lui déplaire.

Né à Vénissieux, formé à l'OL, passé pro avec les Gones... Comme d'autres avant lui, Maxence Caqueret est un pur produit lyonnais. Cet été, Rudi Garcia n'a pas hésité à s'appuyer sur lui, et il n'a pas eu à le regretter tant le milieu de terrain a brillé, notamment en Ligue des champions. L'international Espoir français, âgé de 20 ans, s'est longuement confié à L'Equipe.

Avec sa capacité à s'orienter rapidement et sa taille modeste (1,74m), Maxence Caqueret est parfois comparé aux meilleurs spécialistes en la matière. Le chemin est encore long avant d'atteindre leur niveau, mais l'intéressé ne nie pas un lien: "C'est mon style de jeu. J'ai toujours aimé regarder des milieux comme Xavi ou Iniesta. Voir vite et jouer simple pour mes coéquipiers, c'est ce que j'aime. (...) Iniesta, c'est mon modèle, il m'a beaucoup marqué. Pour moi, c'est le meilleur milieu de terrain qu'il y a eu dans le foot. J'ai vu beaucoup de vidéos pour prendre exemple et m'en inspirer."

"Je suis un leader dans l'âme"

Au Barça, Andrès Iniesta a également été capitaine... tout comme Maxence Caqueret dans les équipes de jeunes de l'OL. Pourquoi pas l'être aussi avec l'équipe première? "C'est vrai que j'ai toujours eu le brassard, depuis petit. Est-ce que je l'aurais un jour en pro... Peut-être. Ce serait vraiment une immense fierté, c'est mon équipe, mon club de coeur", répond-il. 

Le milieu de terrain reste modeste, mais l'envie est là: "C'est ma ville, c'est ma vie. J'ai grandi à l'OL et j'ai toujours eu le brassard depuis que je suis là. Donc, ça serait magnifique. Mais ce n'est pas une pression que je me mets. Si un jour un coach me le donne, je le prendrai avec fierté et j'assumerai ce rôle, parce que je suis un leader dans l'âme. Mais si je ne l'ai jamais, ce n'est pas grave. Je resterai le même et je continuerai à bien jouer, je serai heureux quand même."

NB