RMC Sport

OL EN DIRECT: "Je sais où je suis", assure Rudi Garcia

Rudi Garcia et Juninho

Rudi Garcia et Juninho - Damien LG - OL

Sylvinho limogé, l'OL a donc confié les rênes de l'équipe première à Rudi Garcia plutôt que Laurent Blanc ou Jocelyn Gourvennec. Présentation.

[13h01]

En vidéo, l'avertissement de Juninho à son groupe.

[12h10]

C'est la fin de cette conférence de presse. On a eu un Rudi Garcia profil bas, qui a promis de la sueur et des larmes aux supporters (les siennes, pas les leurs) et Juni et Aulas qui ont précisé le rôle de chacun. Une façon d'être dans l'apaisement et la sérénité malgré une situation sportive compliquée et un choix de coach décrié chez les supporters. Prochain rendez-vous face à Dijon samedi à 17h30. un match à suivre en direct commenté sur RMC Sport News.

[12h08]

Juni précise son rôle

"Je ne suis pas un directeur général de l'Olympique lyonnais. On a une hiérarchie, on est côté en bourse. Bien sûr c'est important que ça se passe bien avec l'entraîneur. Peut-être qu'après un match je ne serai pas d'accord aux choix faits, mais l'entraîneur est là pour choisir l'équipe." 

[12h06]

Le message de Garcia

"Il y a trop longtemps que l'OL n'a pas gagné de trophée. Le reste ce n'est que littérature. Il y a une chose qui est sure, je donnerai le meilleur de moi-même, je ne vais pas ménager ma peine et mon énergie. Je peux au moins promettre ça. J'espère bien que ce sera suffisant."

[12h04]

Aulas revient sur le message aux supporters

"Les supporters sont tous sensibles et intelligents. Aujourd'hui, Rudi est avec nous. On est plus forts avec Rudi que sans Rudi. le passé est le passé. Il a bien défendu son club et on va tirer maintenant le maximum de son esprit de combattant."

[12h03]

"Les représentants de supporters n'étaient pas disponibles aujourd'hui. on va les voir cet après-midi avec Juni. on va voir en deux temps les deux groupes les plus importants. C'est la démocratie, chacun a le droit de s'exprimer."

[12h00]

Sur les jeunes de l'OL

Garcia insiste sur le rôle de Claude Fichaux. "C'est lui qui m'a permis de mettre Origi dans le groupe de faire éclore Lucas Digne, Idrissa Gueye... Il me paraissait important dans le projet de l'Olympique lyonnais d'avoir cet oeil là et dans l'entraînement d'hier j'ai vu qu'il y avait beaucoup de qualité chez les plus jeunes."

[11h58]

On en saura pas plus de son schema tactique pour l'instant. "j'ai besoin de sentir moi-même, d'échanger moi-même", prévient Garcia qui veut rencontrer tous ses joueurs d'ici à samedi.

[11h57]

"Juni a mis des buts fantastiques et quelques uns qui nous on,t fait perdre des matchs. lui était aussi un joueur qui faisait jouer les autres et un patron de l'équipe. J'espère que cet Olympique lyonnais, le mien, aura une âme."

[11h53]

La réponse de Garcia aux supporters

"Tout le monde a envie d'une chose, que l'Olympique lyonnais se remette à gagner. Reprenez ce que je dis toujours: je pense que le contenu des matchs mène aux victoires. J'espère inculquer ma culture de la gagne au groupe, mais je pense qu'en jouant avec les qualités de l'effectif, on a beaucoup plus de chance de gagner des matchs. Je sais où je suis!" 

[11h51]

Sur le staff

"J'arrive avec Claude Fichaux, avec moi depuis Lille et Christophe Prudhon, mon superviseur. Je voudrais commencer en remerciant Frédéric Bompard, mon adjoint historique et que j'ai pas amené avec moi. Je voulais m'appuyer sur les équipes en place. Je sais que j'arrive dans un club super bien organisé."'

[11h50]

Première question pour Edward Jay, le correspondant de RMC Sport. On parle du grand oral

"Ces quelques mois, j'ai beaucoup regardé le football français et européen. Il y a une situation difficile, avec un seul point d'avance sur le dernier. L'objectif c'est de gagner le prochain match et vite remonter au classement."

[11h48]

"Aujourd'hui, avec le charisme de Juni et l'expérience du président Aulas, j'aurais moins besoin d'aller sur ce terrain là, mais vous pouvez compter sur moi pour toujours défendre mon club." Petite pique à l'OM en passant.

[11h46]

Le micro pour Rudi Garcia

"L'Olympique lyonnais fait partie des meilleurs clubs en France et régulièrement en Europe. Avec ma petite équipe du Mans j'avais eu l'occasion de battre deux fois le grand OL de Juninho", raconte Garcia qui cite la rencontre avec Juni comme déclencheur de son envie de rejoindre l'OL. "Il vaut mieux avoir le président Jean-Michel Aulas avec soi que contre soi."

[11h45]

Quand Garcia clashait l'OL et les arbitres

"Quand Rudi défend son club avec l'esprit de combattant, et bien moi ça me plaît. Dès le premier contact, on s'est rappelé un certain nombre de choses et ça nous a fait sourire, parce qu'on est plus tourné vers l'avenir." Ca sera le commentaire d'Aulas sur les différentes passes d'armes entre Garcia et l'OL. 

[11h44]

"Ca m'a intéressé de voir que Rudi avait gardé tous les derbys contre la Lazio", sourit Aulas.

[11h43]

Jean-Michel Aulas précise qu'il a contacté les anciens dirigeants de Garcia à Lille, la Roma et Marseille.

[11h39]

La parole passe à Juni qui explique l'échec Sylvinho

"Avec Sylvinho, on a choisi un entraîneur un peu différent du style qu'on avait avant. Quand on choisit un entraîneur, on pense pas qu'on va se séparer trois mois après. Mais en trois mois, on a perdu les bases que Bruno Genesio nous a laissé l'année dernière. On avait une équipe qui avait la possession, qui était assez créative, même si on encaissait pas mal de buts."

[11h37]

Garcia choisi à l'unanimité

"La décision a été prise à l'unanimité des quatre personnes. On a présenté nos conclusions dimanche matin au comité de gestion de l'Olympique lyonnais. Là aussi, décision à l'unanimité. Le choix ne s'est pas fait sur un a priori de venir avec beaucoup d'adjoint ou sans adjoints. Là, on a choisi une solution intermédiaire. Ce n'est pas une question de manque de moyens économiques. On a bien fait le travail."

[11h35]

Comment Garcia a été choisi

"On a fait les choses de manière professionnelle. Onn a constitué un groupe de sélection très expérimenté. Juni car il représente l'ADN du club et par ce qu'il est en charge de la politique sportive. j'ai demandé à Gérard Houllier et Vincent Ponsot (le drh) et moi-même qui ait un peu d'expérience sur le management." 

[11h34]

"Le club va bien, rappelle Aulas.

[11h33]

Jean-Michel Aulas prend la parole en citant Churchill. "On est dans un contexte où on est amener à prendre des décisions face aux événements, ça peut être des difficultés, ça peut être des opportunités. On a raisonné en optimistes. LA solution qu'on vous présente aujourd'hui est celle qui permet à l'OL de poursuivre son évolution."

[11h32]

Et c'est parti avec seulement quelques minutes de retard.

[10h55]

Quelle répartition des rôles entre Garcia et Juninho?

Selon nos informations, Juni garde le go final sur le mercato. Tous les détails par ici. 

[09h43]

Pourquoi Garcia?

En exclusivité pour RMC Sport, Jean-Michel Aulas a justifié le choix de Garcia plutôt que Blanc au micro de Mohamed Bouhafsi. A revoir ici. 

[09h42]

Début de la conférence de presse à 11h30 à suivre en direct sur BFM Lyon et RMC Sport News.