RMC Sport

OL: Genesio "meurtri" par l’attitude des supporters contre Dijon

Cible de banderoles, d’insultes et de sifflets lors de la défaite de l’OL contre Dijon en Ligue 1 samedi (1-3), Bruno Genesio reconnaît que lui et ses joueurs ont été "meurtris" par ces réactions. Mais il ne compte pas se laisser abattre.

La défaite contre Dijon a laissé des traces à Lyon. Battus par le relégable dijonnais au terme d’une prestation défensive calamiteuse (3-1), les Lyonnais avaient subi la fronde d’un Groupama Stadium révolté et toujours plus vindicatif en cette période de questionnement autour de la prolongation de Bruno Genesio. Interrogé sur l’attitude du public lyonnais en conférence de presse ce jeudi, le technicien rhodanien confesse qu’il a mal-vécu cette fin d’après-midi.

"Des choses traumatisantes"

"On était tous très marqués. Ce sont des choses qui sont traumatisantes. Quand on fait ce métier, c'est pour vivre d'autres moments que ceux vécus samedi, aussi bien au niveau du résultat que par rapport à ce qui s'est passé. On est tous meurtris", explique Genesio, toujours affecté par l’élimination en demi-finale de Coupe de France contre Rennes.

A retrouver >>> la conférence de Bruno Genesio

"Il y a deux façons de réagir: se mettre la tête sous le sable, ce qui ne sert pas à grand-chose, soit on se remet au travail. Les joueurs ont été meurtris, mais pas par les critiques. On en a parlé. Ils veulent gagner. Pour gagner, on a besoin de nos supporters."

"On n'a pas été boire des coups après l'élimination"

Il promet de tout mettre en œuvre pour réagir dès le déplacement à Nantes, vendredi, pour le compte de la 32e journée de Ligue 1. "En deux matchs, on a perdu et on a l'impression que tout s'est évaporé. A nous de trouver des solutions pour régler le problème pour aller chercher la deuxième place".

Il demande du respect à ses supporters. "On n'a pas été boire des coups après l'élimination en Coupe, on a tous été très malheureux. On veut montrer qu'on est une équipe, qu'on est des hommes et qu'on a le respect du club", explique celui qui concède que ses protégés "n'ont pas eu l'investissement nécessaire pour gagner un match de haut niveau" à Dijon. Il maintient un discours ambitieux. "On fait notre boulot pour finir deuxièmes", et donc doubler Lille dans le sprint final. Les Nantais sont prévenus.

PL avec Edward Jay