RMC Sport

OL: "On ne viendra pas en victime à Paris", annonce Garcia

En s’imposant ce dimanche à Metz, lors de la 13e journée de Ligue 1 (1-3), l’OL est revenu à deux points du PSG en haut du classement. De quoi donner de l’ambition à Rudi Garcia avant de se rendre au Parc des Princes, le week-end prochain, pour y défier le leader du championnat.

Une victoire nette et sans bavure. L’OL a fait parler sa puissance pour prendre le dessus sur le FC Metz, ce dimanche, en clôture de la 13e journée de Ligue 1 (1-3). Sur la pelouse de Saint-Symphorien, les Gones ont affiché un visage séduisant, à l’image de leurs dernières sorties. Anthony Lopes a fait le boulot en repoussant un penalty de Farid Boulaya dans les premières minutes. Avant que ses partenaires ne prennent le match en main.

Memphis Depay et Karl Toko Ekambi, auteur d’un doublé, se sont chargés de concrétiser la domination de leur équipe, qui a terminé à dix après l’exclusion de Rayan Cherki dans le temps additionnel. Ce succès permet aux Lyonnais de revenir à la troisième place du classement, à égalité à Lille, deuxième. Avec deux points de retard sur le PSG, qu’ils affronteront le week-end prochain dans la capitale. Pour un choc entre récents demi-finaliste de la Ligue des champions, qui s’annonce décisif dans la course au titre.

"Le PSG est supérieur quand il est à 100%"

"Avec cette victoire, on va pouvoir aller au Parc avec un peu plus d’ambition, a expliqué Rudi Garcia sur Téléfoot. Le PSG est au-dessus de tout le monde, quand ils jouent à 100%. Ils ont un gros match à jouer mardi (face à Basaksehir, ndlr) et une qualification à obtenir en Ligue des champions. On a des choses à faire valoir et on le fera. On ne viendra pas en victime expiatoire. Même si on sait que le PSG est supérieur quand il est à 100%."

"On va bien étudier ce qui pourrait se passer au PSG d’ici dimanche prochain, a poursuivi le coach de l’OL. Le plus important, c’est d’avoir toutes nos forces. Malheureusement, on a perdu Cherki. On va tout faire pour préserver les quatre autres attaquants. On a aura besoin de tout le monde pour faire un résultat à Paris."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur