RMC Sport

OM-Bordeaux, les notes: Sanson récompensé, Pablo en perdition

L’OM a dominé Bordeaux, ce dimanche au Vélodrome, en clôture de la 17e journée de Ligue 1 (3-1). Une victoire impulsée par Morgan Sanson et Dimitri Payet, qui ont pris le meilleur sur les partenaires de Pablo, catastrophique en seconde période.

OM

Sanson récompensé de ses efforts

Il ne s’est pas ménagé dans ce choc de la 17e journée de Ligue 1. Tranchant et volontaire, Morgan Sanson a fait preuve d’une grosse débauche d’énergie face aux Girondins. Ses courses incessantes, sa justesse technique et ses appels entre les lignes ont fait beaucoup de mal à ses adversaires. De bons débordements aussi. Il profite d’une relance affreuse d’Otavio pour inscrire le but de la victoire d’un puissant plat du pied (60e). Sorti les ovations à dix minutes de la fin. Il a fourni un sacré boulot.

Payet encore omniprésent

Il est décidément bouillant en cette fin d’année. A l’image de ses dernières sorties, Dimitri Payet a encore mis le feu pour les Marseillais. Le meneur de jeu, décalé côté gauche, a multiplié les initiatives et les prises de risque. Avec beaucoup d’inspiration. De nombreuses frappes à son actif, dont deux dans les visages de Laurent Koscielny (4e) et Pablo (22e). Plusieurs centres très dangereux aussi. C’est lui qui dépose le cuir sur la tête d’Amavi pour l’égalisation. A deux doigts d’inscrire l’un des buts de l’année d’un lob de près de 40m (80e). Il est dans une forme impressionnante.

Germain toujours décevant en 9

Comme à chaque fois qu’il est aligné seul à la pointe de l’attaque de l’OM, Valère Germain a livré une pâle copie. En l’absence de Dario Benedetto, blessé de dernière minute, l’attaquant français s’est montré extrêmement discret. Beaucoup trop pour un 9. Esseulé et bousculé dans les duels, il a n’a quasiment rien réussi d’intéressant, hormis quelques remises axiales et un pressing généreux. Une tête renversée largement à côté à la 36e comme seule occasion. C’est très insuffisant. Logiquement remplacé à la 64e par Nemanja Radonjic.

Mandanda 6

Sakai 6,5

Caleta-Car 5,5

Alvaro 6,5

Amavi 7

Kamara 6,5

Rongier 7

Sanson 8

Sarr 6

Payet 7,5

Germain 3

>> Le live OM-Bordeaux

Bordeaux

Adli, un pétard et deux grosses fautes

Yacine Adli se souviendra longtemps de cette rencontre. Le natif de Vitry-sur-Seine (Val de Marne), formé au PSG, a éteint le Vélodrome a la 31e en envoyant une frappe magistrale dans les filets de Steve Mandanda. Le troisième but de sa carrière en Ligue 1, après son doublé à Amiens fin septembre. Mais le milieu offensif de 19 ans a écourté sa soirée convaincante par un excès d’engagement et d’agressivité. Déjà averti en toute fin de première période pour un tirage de maillot, il est passé tout près de l’exclusion après une nouvelle faute grossière sur Morgan Sanson à la 53e. De quoi obliger son coach à la remplacer par Hwang Ui-jo quatre minutes plus tard…

Pablo s’est effondré

Après une première période plutôt correcte, malgré plusieurs erreurs de relance, Pablo a complètement perdu ses moyens au retour des vestiaires. C’est lui qui remet l’OM dans le match en manquant sa passe en retrait pour Benoit Costil (48e). Une approximation qui amène le corner de l’égalisation. Derrière, le défenseur brésilien est apparu fébrile et en difficulté quasiment sur chaque action. C’est encore lui qui se fait manger par Valentin Rongier sur le troisième but d’Aurélien Tchouaméni contre son camp, dans le temps additionnel. Un petit cauchemar qu’il va vite devoir oublier.

Maja n’a pas su peser

A l’instar de Valère Germain en face, Josh Maja n’a pas montré grand-chose dans l’antre de l’OM. Titularisé comme seul avant-centre, le Nigérian de 20 ans s’est démené pour exister dans ce match. Sans grand succès. Une frappe trop molle à la 13e alors que Youssouf Sabaly l’avait parfaitement lancé dans la surface. Quelques contrôles intéressants et un petit pont sur Valentin Rongier. Mais pas de quoi perturber la défense marseillaise.

Costil 5,5

Sabaly 5

Jovanovic 4

Koscielny 5

Pablo 2

Benito 4

Tchouaméni 5

Otavio 3

Adli 6

De Préville 4,5

Maja 4

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur