RMC Sport

OM : Boudjellal connaît le favori pour le rachat

Lors d’une conférence de presse ce vendredi à Toulon, Mourad Boudjellal a évoqué l’avenir de l’OM, mis en vente par Margarita Louis-Dreyfus. Le charismatique patron du RCT croit savoir qui est le favori pour reprendre le club marseillais.

Il y a une semaine, Mohed Altrad faisait beaucoup parler de lui en avouant être intéressé par l’Olympique de Marseille, mis en vente par Margarita Louis-Dreyfus. Sur BFM Business, le président du club du Montpellier Hérault Rugby (MHR) avait révélé qu’il pourrait regarder le dossier de plus près si son club remportait un titre. Crédible ? « Il a les moyens de reprendre l’OM, c’est sûr, a commenté ce vendredi Mourad Boudjellal, son homologue toulonnais, en conférence de presse. Mohed a une vie atypique, il aime les défis. Il pourrait reprendre Marseille. Mais d’après mes quelques sources, ce n’est pas lui qui va reprendre l’OM. »

« Je pense connaître le favori, mais ce n’est pas fait »

Que sait vraiment le président du RCT au sujet du rachat de l’OM ? Si l’intéressé est resté très énigmatique, il a exposé sa vision. « Je pense connaître un favori, a-t-il expliqué en précisant avec un sourire qu’il ne s’agissait pas de lui. Mais ce n’est pas fait. L’OM est un beau club qui attire. Aujourd’hui, il y a un contexte particulier avec l’hégémonie du PSG. Il y a une véritable place à prendre dans le football dans le cœur des Français. Malgré ses titres de champions de France, le PSG a le handicap d’être estampillé "made in Qatar", ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde. Aujourd’hui, le club qui arrivera à concurrencer le PSG, tout en conservant un ADN bleu-blanc-rouge, a un très grand avenir. L’OM inquiète parce qu’il peut réaliser ce challenge. »

« Pas les méthodes d’Altrad d’avouer son intérêt dans les médias »

Mais ça ne devrait pas se faire avec Mohed Altrad, le patron montpelliérain n’adoptant pas la bonne stratégie selon Mourad Boudjellal. « Je ne suis pas certain que la meilleure façon de racheter l’OM soit de dire son intérêt dans les médias, car ça veut dire +20% d’entrée, explique le président toulonnais. Il vaut mieux dire qu’on n’est pas intéressé. Connaissant Mohed Altrad, qui est un fin tacticien, un homme d’affaires exceptionnel, je ne suis pas sûr que ce soit ses méthodes d’avouer son intérêt car ça fait monter le prix. » Paroles d’un expert.