RMC Sport

OM: Boudjellal reste persuadé que le club "va se vendre"

L’ancien président du RCT Mourad Boudjellal, partie prenante dans un projet de rachat de l’OM, a assuré dans le Super Moscato Show qu’il était confiant concernant la vente du club compte tenu notamment du contexte économique difficile.

"Il n’y a que les combats qui ne sont pas menés qui sont perdus d’avance." Mourad Boudjellal n’a pas renoncé à son projet de racheter l’OM. "Quand je me lève chez moi, le matin, je regarde la Méditerranée. Frank McCourt voit l’Atlantique, a-t-il imagé dans le Super Moscato Show, ce mardi. Beaucoup d’amis ont poussé pour que je récupère ce club. Le plus grave, ce n’est pas de réussir ou d’échouer, c’est de ne pas essayer."

Homme fort du projet porté par l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ajroudi, Mourad Boudjellal a confirmé son engagement à ses côtés, même si l’homme se fait plus discret depuis quelques mois. "Je suis quelqu’un de fidèle", a confié Boudjellal, convaincu du potentiel de développement du club: "Ce club a un potentiel incroyable, il suffit de se baisser pour le ramasser. Ce n’est pas ce qui est fait depuis plusieurs années."

Boudjellal: "Je crois que McCourt a changé d'avis"

Mourad Boudjellal pense que "l'OM va se vendre". "Par contre, je ne peux pas vous garantir que ce sera à nous, a-t-il toutefois tempéré. Mais ça va se vendre. Pourquoi ? Parce que ce club peut devenir un gouffre pour Frank McCourt. Quand vous avez un stade de 67.000 places, avec 4.000 places en hospitalité, qui est vide, c’est long sur une saison. Quand vous avez escompté une augmentation des droits TV, et que le diffuseur vous dit, finalement, je ne vais pas payer, ça fait beaucoup au budget. Quand vous avez dit: bon, allez, on va prendre des points en Coupe d’Europe, on va peut-être même passer le premier tour, ça fera du gras... Au bout d’un moment, je crois que Frank McCourt, en l’espace de quelques mois, il a changé d’avis."

Motivé par une sincère admiration "pour l’OM, et les gens qui ont fait ce club", Mourad Boudjellal a estimé sur RMC que le club phocéen a "une identité qui peut générer une adhésion collective comme il en a rarement existé". "Il faut une histoire à raconter à laquelle les gens adhèrent, ce n’est pas qu’une histoire de Powerpoint, il faut faire rêver. Surtout, il faut être sincère", a-t-il ajouté, comme un nouvel uppercut adressé à Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt. 

Mourad Boudjellal promet qu’il ferait tout pour susciter l’adhésion du peuple marseillais, comme recruter Zinedine Zidane au poste d’entraîneur: "Si demain j’étais président de l’OM, il y a un mec, je dormirais devant chez lui jusqu’à ce qu’il en ait marre, c’est Zidane. Soit il me met des coups de pied, il me dégage, soit à force de me voir il va dire oui parce qu’il n'en pourra plus, mais c’est le devoir d’un président de l’OM. Il n’a pas l’obligation de réussir, mais il a le devoir d’essayer."

QM