RMC Sport

OM: ce que Maxime Lopez écoute pour se motiver avant les matchs

Maxime Lopez

Maxime Lopez - AFP

Maxime Lopez a livré une anecdote étonnante sur OM.net ce dimanche. Avant les matchs, le milieu marseillais écoute le discours motivant d’Al Pacino dans le film l’Enfer du dimanche. "C’est devenu un rituel", explique-t-il.

Maxime Lopez ne fait rien comme les autres. Le jeune Marseillais, auteur d’une saison de bonne qualité avec l’OM, se distingue par son peu d’attrait pour les intérêts classiques des footballeurs. Pas fan des séries TV, Lopez ne l’est pas plus de musique.

"J'écoute ce truc avant chaque match"

"Je vais te dire un truc, je n’écoute pas la musique. Pour être honnête avec toi, quand je suis chez moi, je n’écoute pas la musique", explique Lopez, dans une vidéo publiée sur OM.net. Relancé par son interlocuteur étonné, qui a souvent vu Lopez (21 ans) avec un casque sur les oreilles avant les matchs, le joueur livre alors une anecdote étonnante.

"Il y a un truc, il y a un discours que j’écoutais avant chaque match. En fait ça vient d’un film. (Il cherche). L’enfer du dimanche. Ce discours-là. En fait c’est un ami à moi qui joue en National à Marignane qui me l'a envoyé. J’ai regardé et depuis c’est devenu un rituel ! Avant chaque match j’écoute ce truc où le coach parle. J’écoute ça dans le vestiaire."

Avant Lopez, Genesio et Tillie

Dans cette scène, devenue mythique dès la sortie de ce film réalisé par Oliver Stone en 1999, un entraîneur de football américain (Tony D’Amato) livre un discours transcendant à ses hommes, mal en point en championnat. Al Pacino interprète le rôle de D’Amato.

Un discours souvent repris par les sportifs depuis la sortie du film. Avant Lopez, Bruno Gensio l’avait utilisé pour motiver ses hommes avant le dernier match décisif contre le Chakhtior Donetsk. En 2016, Laurent Tillie, l'entraîneur de l'équipe de France de volley, avait déjà montré la séquence à ses joueurs dans une causerie. L'an passé, Di Francesco l'avait également fait avec la Roma.

PL