RMC Sport

OM: Diawara tacle Eyraud et milite pour Galtier comme entraîneur

Ancien défenseur central de l’OM (2009-2014), Souleymane Diawara (42 ans) n’est pas tendre avec la direction de son ancien club et notamment son président Jacques-Henri Eyraud. Après le départ d’André Villas-Boas, il aimerait voir Christophe Galtier, coach de Lille, reprendre les rênes de l’équipe.

Si même les anciens joueurs de l’OM s’y mettent… La direction du club marseillais est dans l’œil du cyclone. Le propriétaire américain Frank McCourt et surtout le président Jacques-Henri Eyraud cristallisent les tensions depuis quelques semaines. Les supporters olympiens réclament notamment la démission du patron phocéen. Une idée visiblement partagée par Souleymane Diawara.

L’ancien défenseur de l’OM (2009-2014), sacré champion de France en 2010, ne porte pas JHE dans son cœur. "Eyraud, il ne connait pas trop bien le foot je pense", a taclé l’international sénégalais dimanche dans l’émission Téléfoot. "Souley" est favorable à un grand ménage alors que la vente du club a encore été évoquée cette semaine mais démentie par le propriétaire US. "Eyraud et McCourt, il faut qu’ils vendent l’OM", soutient-il.

Diawara : "Galtier est une personne que j’estime beaucoup"

Souleymane Diawara a aussi un avis tranché sur le prochain chantier majeur de l’OM: la quête d’un nouvel entraîneur. Mardi, André Villas-Boas, en désaccord avec ses dirigeants sur le mercato et le recrutement d’Olivier Ntcham, a annoncé avec fracas sa démission. Alors que Nasser Larguet assurera encore l’intérim ce dimanche soir lors du Classique face au PSG, celui qui fut aussi champion de France avec Bordeaux en 2009 a une idée, Christophe Galtier.

"C’est une personne que j’estime beaucoup et qui fait du très, très bon boulot, que ce soit à Saint-Etienne ou à Lille en ce moment. C’est un Marseillais. J’espère qu’ils trouveront un coach à la hauteur." Sous contrat avec le LOSC jusqu’en 2022, l’entraîneur lillois n’a jamais caché son désir d’entraîner, un jour, l’OM.

Vendredi, en conférence de presse, il a déclaré qu’il devait bientôt rencontrer son président Olivier Létang pour évoquer une possible prolongation. "Il y aura un moment où il faudra que tout le monde se pose pour échanger et voir la suite à donner pour une éventuelle prolongation. Le calendrier est très chargé", a-t-il commenté, en précisant qu’il n’y a "pas d’urgence."

ABr