RMC Sport

OM-Dijon: Luiz Gustavo et Njie appuient sur l'accélérateur

L’OM a dominé Dijon ce dimanche en clôture de la première journée de Ligue 1 (3-0). Une victoire impulsée par Clinton Njie, entrée à la pause et auteur de deux buts. Mais la première période a encore laissé apparaître des lacunes préoccupantes en défense.

Une défense encore inquiétante

Si l’OM a fini par faire la différence en deuxième période, il s’est fait peur en première. Les couloirs tenus par Hiroki Sakai et Patrice Evra ont laissé des boulevards aux attaquants dijonnais, qui n’ont pas réussi à bien exploiter leurs nombreuses situations. L’axe Rami-Rolando doit encore peaufiner ses réglages pour mieux colmater les brèches. Steve Mandanda a dû s’employer plusieurs fois pour éviter à son équipe d’être menée au score. De quoi donner un axe travail à Rudi Garcia dans les prochains jours.

Payet, sorti à la mi-temps

Le nouveau capitaine de l’OM a dû abandonner ses partenaires plus vite que prévu. Après 45 minutes assez moyennes, Dimitri Payet est sorti dès la mi-temps de ce match face à Dijon (3-0). Une manière de se protéger pour l’international français, qui portait une poche de glace à son retour sur le banc. "Quand c’est comme ça, que la douleur commence à augmenter, il vaut mieux s’arrêter avant que ça pète et que ça soit plus grave", a-t-il confié à Canal +. Une mesure de précaution donc, a priori.

>> Revivez OM-Dijon en direct

Njie, l’entrée payante

Les malheurs de Payet ont permis à un de ses partenaires de se mettre en évidence. Lancé au retour des vestiaires, Clinton Njie a débloqué ce match longtemps décevant. L’attaquant camerounais a d’abord profité d’un centre de Valère Germain pour ouvrir le score d’une tête plongeante contrée par Valentin Rosier (51e). Avant d’inscrire tout seul le troisième but, avec un petit pont sur Florent Balmont et un maximum de réussite, sa frappe (encore contrée par Rosier) s’en allant lober Baptiste Reynet (72e). Un match de "supersub".

Luiz Gustavo, le geste de classe

Il a encore eu un peu de mal à se mettre en route. Mais il a fait une bien meilleure impression que face à Ostende en tour préliminaire de Ligue Europa. Une prestation lancée en début de seconde période par un superbe geste technique, à l’origine du premier but de Njie. Cerné par trois adversaires, le Brésilien de 30 ans a effectué une roulette en se retournant, avant de décaler Germain pour le centre. Une action de classe qui a semblé le libérer. Disponible et précis, il a ensuite fait du bien à l’OM par sa conservation de balle et son orientation du jeu. Très applaudi par le Vélodrome lors de sa sortie à la 87e.

>> L’OM met à l’honneur une supportrice abonnée depuis… 1931 !

Reynet inspiré puis coupable

Il a sorti une très belle première période. Solide sur sa ligne et auteur de quelques beaux arrêts, Baptiste Reynet a longtemps permis à Dijon de croire en ses chances. Mais le retour des vestiaires a été fatal au portier bourguignon. Battu de près par Njie, il s’est ensuite complètement troué face à Florian Thauvin, en laissant passer un ballon pourtant sur lui et peu puissant (54e). Une petite bourde qui a plombé le DFCO, sonné par ce deuxième but en trois minutes…

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur