RMC Sport
en direct

OM en direct: Lirola fait son mea culpa

Toujours à la lutte pour le podium en Ligue 1, Marseille reçoit Monaco dimanche soir au Vélodrome lors du choc de clôture de la 27e journée. Jorge Sampaoli et Pol Lirola se présentent ce vendredi face à la presse à deux jours du duel contre les Monégasques. Une prise de parole à suivre dès 13h15 en direct commenté sur le site et l'app RMC Sport.

Sur les axes de travail de ces dernières semaines

Sampaoli (en français, s'il vous plaît): "On a travaillé très fort sur l'attaque. Je considère que l'équipe est consciente de ce qu'il faut faire pour gagner les matchs. J'espère que l'équipe sera très agressive contre Monaco."

Sur ce qu'il demande à ses joueurs en matière de contre-pressing

Sampaoli: "On leur demande d'être meilleurs sur les détails collectifs. On leur demande aussi de voir les espaces entre les lignes pour être plus agressifs à la perte du ballon. Tout se joue dans les détails."

Sur le rendement des recrues hivernales

Sampaoli: "Depuis leur arrivée, il y a eu une évolution. Mais ils sont arrivés après une longue période d'inactivité. C'est compliqué pour nous de décider d'un onze de départ sans savoir s'ils ont réelement tout intégré, notre système etc. Le collectif est pour nous le plus important."

Pourquoi ne pas avoir à nouveau utilisé le 4-4-2 vu contre Angers ?

Sampaoli: "On a essayé de jouer dans ce système contre Qarabag, avec Payet qui joue dans la partie haute du losange et des ailiers qui repiquent vers le centre. Contre Clermont, de la 18e à la 85e minute on a une bonne présence dans le camp adverse, il nous a manqué que la précision. Après, c'est toujours pareil, si on ne prend pas le but contre Troyes à la fin du match... C'est à nous de trouver la meilleure version de l'OM, il faut aussi être meilleur défensivement. Contre Angers, on était menés 2-0, ça aurait pu être le pire match de l'OM à domicile mais on a finalement profité des mauvais moments de l'adversaire. Le positionnement des joueurs sur le terrain dépend d'une stratégie, parfois ça marche, parfois ça ne marche pas."

Le match contre Monaco crucial pour la fin de la saison ?

Sampaoli: "Tous les matchs sont importants. Mais Monaco est une grande équipe, préparée pour la Ligue des champions et avec un gros budget. Notre réalité, c'est de savoir où on en est, mais je ne pense pas que ce soit un match décisif. Monaco sera à la lutte jusqu'au bout pour le haut du tableau. Mais ce n'est pas décisif car on aura d'autres opportunités de nous mesurer à des grandes équipes."

Sur les difficultés à se créer des occasion

Sampaoli: "Je partage votre analyse. On a du mal à être dangereux offensivement. On doit essayer de retrouver ce sentiment offensif pour bousculer nos adversaires. On travaille pour retrouver ça. On est à la recherche d'autres solutions pour retrouver l'OM qu'on a pu voir dans les meilleurs moments."

Les mauvais résultats pèsent-ils sur la vie du groupe ?

Sampaoli: "Je l'ai souvent dit, dans la société actuelle, on doit toujours se donner à fond, mais il y a toujours des hauts et des bas chez l'être humain. Depuis que je suis ici, on a toujours essayé d'être à la hauteur. Mais il y a de la fatigue. Cette semaine complète nous a permis de recharger les batteries avant la dernière ligne droite pour retrouver la meilleure version de l'équipe."

C'est au tour de Sampaoli

Le coach de l'OM est arrivé.

Sur les critiques de l'équipe et les rumeurs sur la vie du groupe

Lirola: "Les critiques font partie du football, c'est normal et encore plus à Marseille. Ce n'est pas assez d'être deuxièmes, on doit faire mieux. Il y a une très bonne ambiance dans le groupe. Le plus important c'est de travailler pour atteindre nos objectifs et se qualifier en Ligue des champions."

Sur la forme de Monaco

Lirola: "Monaco reste Monaco, c'est une équipe que l'on ne doit pas sous-estimer. C'est pourquoi il faut être concentrés dimanche."

Sur la pression de jouer au Vélodrome

Lirola: "Avec la force et le soutien du public, on devrait faire beaucoup mieux. On peut parler de pression, mais on a l'habitude de jouer devant un stade plein, ça devrait être une aide pour nous."

Sur son transfert qui a mis du temps à se débloquer l'été dernier

Lirola: "Je l'avais dit, c'était des mois difficiles. Mais beaucoup de temps est passé. Physiquement je me sens aussi bien que l'année dernière."

Sur le match contre Monaco

Lirola: "Il y a de moins en moins de matchs. Ils sont à neuf points, si on gagne on pourrait les mettre à 12 points. Ce serait un retard difficile à rattraper, c'est pouquoi c'est très important de gagner."

Sur sa forme et sa différence de niveau par rapport à la saison passée

Lirola: "Je ne suis pas au niveau que l'on attend de moi. Le système, le style de jeu ? Je ne saurais pas dire pourquoi. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte, mais le plus important c'est de ne pas lâcher pour retrouver mon niveau et ma confiance en moi."

Comment retrouver la victoire après deux contre-performances ?

Lirola: "On a pris qu'un petit point sur deux matchs qu'on se devait de gagner. Mais on a eu le temps d'analyser ce qu'il n'allait pas, notamment les phases sans ballon."

Sur la fébrilité défensive de l'OM

Lirola: "On a perdu des points à cause de ce manque de solidité. On sait très bien qu'il y a des hauts et des bas dans une saison sur ce point. Mais on est toujours bien placés au classement. On espère retrouver de la solidité dès dimanche contre Monaco."

Sur la semaine de l'OM après le nul contre Troyes

Lirola: "Sans match, on a pu déconnecter. On en a profité pour travailler mais aussi se reposer."

Pol Lirola est arrivé !

Le latéral de l'OM a pris place devant les journalistes.

La réponse de Payet aux critiques sur son poids

Meilleur joueur de l'OM cette saison, Dimitri Payet était l'invité exceptionnel de RMC Sport mardi lors de l'émission Rothen s'enflamme en direct de la Commanderie. L'occasion pour lui de se défendre face à ceux qui ont critiqué un supposé surpoids lorsqu'il était moins bon sur le terrain.

"Je ne sais pas comment le prendre. Actuellement je fais 1,5 kg de moins de l’époque dont on parlait. Cela a souvent été le paratonnerre, pour dire 's'il n'est pas bon, c’est parce qu’il est gros'."

Payet regrette le manque de soutien de ses coéquipiers

Victime d'un jet de bouteille contre Lyon en Ligue 1, Dimitri Payet a reconnu que le manque de soutien public de ses coéquipiers l'avait un peu dérangé.

"J'ai eu du soutien, malheureusement pas assez à mon goût, a déploré le joueur de 35 ans. Les seules excuses sincères que j'ai reçues sont venues du coach Galtier avec qui j'ai des relations particulières... Aucun joueur de Nice n'est venu me voir, ni le président. À Lyon, pareil. Au contraire, ils incitaient à venir rejouer le match."

Bonjour à tous,

A partir de 13h15, la conférence de l'OM avant la réception de Monaco sera à suivre en direct commenté sur le site et l'app RMC Sport.

L'entraîneur argentin Jorge Sampaoli et le défenseur espagnol Pol Lirola se succèderont devant les journalistes.

RMC Sport