RMC Sport

OM: Eyraud réprimande Payet... mais n'épargne pas les arbitres

A l'occasion d'un point presse à la Commanderie, le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, est revenu ce mercredi sur la lourde suspension de Dimitri Payet. S'il reproche au Réunionnais son comportement contre Montpellier, le dirigeant n'a pas manqué non plus de pointer l'attitude du corps arbitral. Sans en rajouter.

Après une trêve bienvenue, vu la série noire qui s'achève, l'OM recevra Strasbourg le dimanche 20 octobre pour tenter de se relancer en Ligue 1. Un match auquel Jacques-Henri Eyraud, depuis les tribunes du Vélodrome, assistera en simple supporter. La semaine passée, le président olympien s'est en effet vu infliger deux matches de suspension de la part de la commission de discipline de la LFP pour être entré dans le vestiaire des arbitres après une tumultueuse rencontre contre Montpellier (1-1, le 21 septembre) et avoir critiqué l'oeuvre de M.Delerue.

Ce même jour, Dimitri Payet avait lui reçu un rouge, et donc une suspension de quatre matches, pour avoir insulté l'homme au sifflet. Ce qui a grandement plombé l'OM, et ce que n'a pas manqué de lui reprocher le président, ce mercredi matin lors d'un point presse à la Commanderie.

"C’est une attitude qui n’a pas lieu d’être quand on porte le maillot de l’OM"

"Je vais garder pour moi ce que j’ai dit à Dimitri, mais il est évident qu’on ne peut pas insulter un arbitre, ce sont des attitudes qui n’ont pas lieu d’être sur un stade de football, sur une pelouse, même si on peut comprendre toute l’envie, toute la frustration aussi, d’un joueur professionnel, a observé le dirigeant. On a vu à quel point il était attaché à montrer une image de performance élevée mais ça ne peut pas se faire en insultant un arbitre. Ce n’est pas acceptable. En tout cas c’est une attitude qui n’a pas lieu d’être quand on porte le maillot de l’Olympique de Marseille, comme d’ailleurs n’importe quel autre maillot."

S'il a rappelé son ancien capitaine à l'ordre, Eyraud n'a pas digéré pour autant le traitement arbitral dont l'OM fait l'objet depuis quelques semaines. Et n'a pas hésité à le faire comprendre. Sans trop en dire non plus... "Je ne vais pas rentrer dans une polémique et je ne vais pas mettre sur la place publique les échanges que j’ai pu avoir avec des arbitres ou des responsables de l’arbitrage, poursuit-t-il. Il y a juste eu un cas qui fait qu’un arbitre a délivré quatre cartons rouges à des joueurs de l’Olympique de Marseille en cinq rencontres... Ça me paraissait simplement être un chiffre qui justifiait une explication. Que je n'ai pas eue... Peut-être que ça viendra une prochaine fois."

Florent Germain avec CC