RMC Sport

OM: le tacle de Di Meco aux dirigeants pour le licenciement de Rami

Membre de la Dream Team RMC Sport, Éric Di Meco déplore le choix de l'OM de licencier Adil Rami pour faute grave. "Ce n'est pas terrible pour l'image que tu donnes du club", estime l'ancien joueur marseillais.

L'OM a-t-il manqué de classe avec Adil Rami? Début août, au terme d'une procédure disciplinaire de plusieurs semaines, la direction olympienne du club a prononcé le licenciement pour faute grave du défenseur de 33 ans. Une décision critiquée par Éric Di Meco, ce lundi au micro de RMC, dans l'émission Team Duga.

"Je crois qu'un grand club, ce n'est pas qu'un gros budget, une grosse histoire. C'est aussi dans le comportement qu'on voit les grands clubs. Je ne sais pas si au Barça, au Real, àl'AC Milan ou à Manchester United, on a licencié un joueur comme ça pour faute grave parce qu'on voulait économiser un salaire et qu'on ne savait pas comment s'en séparer", a taclé le membre de la Dream Team RMC Sport.

Trois licenciements en deux ans et demi

Adil Rami n'est pas le seul joueur à avoir fait l'objet d'une telle décision. Sous la présidence de Jacques-Henri Eyraud, arrivé fin 2016, Henri Bedimo et Rod Fanni ont également été licenciés. "C'est-à-dire qu'en deux ans et demi de présence au club, les nouveaux dirigeants ont déjà licencié trois joueurs, ce qui n'était pratiquement jamais arrivé avant", s'insurge Éric Di Meco.

"Je crois que ce n'est pas terrible pour l'image que tu donnes du club. La classe, j'ai compris qu'ils l'avaient laissée de côté depuis un petit moment", a conclu l'ancien latéral de l'OM.

JA