RMC Sport

OM: McCourt est "très satisfait des progrès réalisés"

Frank McCourt

Frank McCourt - AFP

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, Frank McCourt dresse un bilan positif de sa première année à la tête de l’OM. A quelques heures de la réception du PSG, le dirigeant américain continue de défendre son fameux "OM Champions Project" et espère que les Phocéens pourront "un jour dépasser" le club de la capitale.

Le 17 octobre 2016, Frank McCourt devenait officiellement le nouveau propriétaire de l’OM. Un an plus tard et à quelques heures d’accueillir le PSG, le dirigeant américain se félicite du travail accompli au cours de cette première année, dans les colonnes du Journal du dimanche.

A lire aussi >> "OM-PSG, c’est forcément l’ambiance": les grands souvenirs de Duga, Di Meco, Leboeuf et Ducrocq

"Je suis très satisfait des progrès qui ont été réalisés, confie McCourt. Où était-on il y a un an? En bas, sans stratégie ni ressources. Aujourd’hui nous sommes 4e avec un projet et une place en Coupe d’Europe. Nous avons fait des changements majeurs aux niveaux sportif et commercial. »

"Nous devrons un jour dépasser le PSG pour devenir des champions"

Oui, la réception de Paris "est un rendez-vous important qui excite tout le monde, mais ce n'est qu'un match. Nous devrons un jour dépasser le PSG pour devenir des champions. Nous sommes au début du processus", expose le dirigeant américain.

A lire aussi >> OM-PSG: la compo probable des Marseillais

McCourt défend les ambitions très élevées incarnées par le nom qu'il a donné à son projet, le fameux "OM Champions Project", qui a suscité des railleries sur les réseaux sociaux quand Marseille était à la peine.

"Quand vos objectifs sont élevés, vous vous ouvrez à la critique. Si notre projet était baptisé « OM Europa League Project », de quoi parlerait-on? Comme nous aurions atteint l'objectif, on dirait « bien joué »? Je ne crois pas"

"La culture américaine peut parfois paraître trop audacieuse"

A long terme, viser le championnat ou la Ligue des champions, "ce sont nos objectifs et ça le reste. La culture américaine peut parfois paraître trop directe, trop audacieuse, dans la manière de dire les choses. J'apprends, je m'adapte. Ensuite, un projet nécessite du temps. Peut-être est-ce un défaut de traduction si certains ont pensé que ça pouvait arriver en un an...", explique-t-il.

A lire aussi >> OM-PSG: Tapie met Mandanda et Payet dans le onze combiné

La famille McCourt à la tête du club "pendant plusieurs générations"

McCourt, 64 ans, affirme que sa famille veut rester à la tête du club "pendant plusieurs générations". Il cite son fils Drew: "je veux qu'il soit au courant de toutes les décisions prises car, à terme, il sera plus présent. Il sera d'ailleurs à mes côtés ce soir", pour le clasico.

"Je ne crois pas que Gomis voulait rester à Marseille"

Au sujet du départ de l'attaquant Bafétimbi Gomis lors du mercato d'été: "Il faut deux parties pour réaliser une transaction. Et je ne crois pas que Gomis voulait rester à Marseille", assure-t-il.

"Je n’ai pas le carnet de chèques des Qatariens"

Sur la rivalité avec le PSG: "je suis un privilégié mais je n'ai pas le carnet de chèques des Qatariens. Ce serait une stratégie ridicule que de dépenser plus qu'eux pour gagner. Personne n'y arrive. Ça ne veut pas dire que nous ne dépenserons pas, mais nous devons être plus ingénieux", insiste l'Américain.

"On doit battre Goliath"

"David contre Goliath, ce n'est pas uniquement de la mythologie, c'est aussi la vie. On doit être David et on doit battre Goliath", témoigne McCourt.

VIDEO. Ducrocq : "OM et PSG ne jouent plus dans la même classe"

JBi avec AFP