RMC Sport

OM: Michel, vraiment pas le même style !

Pour sa première conférence de presse en tant qu’entraîneur de l’OM, Michel a usé de ses charmes. Sourires complices avec les journalistes et références récurrentes au passé glorieux du club marseillais : une première sans fausse note.

Un seul point commun : l’espagnol. Son prédécesseur se présentait toujours en survêtement, lui a choisi des costards taillés sur mesure. Bielsa baissait la tête sans regarder les journalistes dans les yeux, Michel leur a lancé de grands sourires complices. En une conférence de presse à la Commanderie, le nouvel entraîneur de l’OM a presque déjà fait oublier l’Argentin. Costaud. Mais comme Marcelo Bielsa avait été élevé au rang d’icône par les supporters phocéens, l’ancien coach de l’Olympiakos s’est bien gardé de le critiquer. Au contraire : « Je veux qu’il y ait de la continuité et qu’on fasse le maximum pour progresser afin que les supporters de l’OM m’aiment tout autant. Je ne ferai jamais de comparaison avec Marcelo Bielsa. C’est un excellent entraîneur que j’admire et que je respecte. »

« Lorsqu’on revêtit un maillot aussi glorieux… »

Un passage, parmi d’autres, de la vaste opération séduction débutée ce vendredi par Michel, qui n’a même pas eu à se forcer. Le personnage est comme ça. Dans un ton policé, l’Espagnol a multiplié les références au glorieux passé de l’OM. « Marseille est un grand club, avec de grands supporters qui suivent toujours leur club. Un club moderne, avec des gens très jeunes, et qui essaye d’être en haut de l’affiche. (…) C’est un OM un peu différent du passé. C’est une ère différente, c’est ce qui m’a beaucoup intéressé : le fait de faire progresser les jeunes. Avec le plus d’humilité possible bien entendu… » Les supporters apprécieront. Et comme le club phocéen a écrit le plus beau chapitre de son histoire sur la scène européenne, Michel promet de l’ambition en Ligue Europa. « Oui, je veux jouer la Ligue Europa à fond. Je l’ai dit à mes joueurs dès mon arrivée : lorsqu’on revêtit un maillot aussi glorieux, il faut se battre à chaque sortie pour faire du mieux possible. »

« La L1 ? Un championnat avec un haut niveau »

Quant à ses joueurs, qu’ils se rassurent, le nouvel entraîneur ne semble leur vouloir que du bien. Fini le marquage individuel de Bielsa (révélation de Benjamin Mendy quelques minutes auparavant en conférence de presse, ndlr), entretiens individualisés : un entraîneur aux petits soins pour redonner confiance à un groupe déjà meurtri. Dimanche soir, à Troyes (21h), le nouveau coach olympien découvrira la Ligue 1. Souvent galvaudé, le championnat français a aussi eu droit à son petit compliment ce vendredi. « La Ligue 1 est un championnat important avec un haut niveau. C’est un championnat technique mais aussi très physique », a glissé Michel quelques minutes avant la fin de sa conférence de presse. Et après plus d’une demi-heure de questions-réponses en espagnol, l’ancien milieu de terrain du Real Madrid a même promis d’apprendre le français, qu’il paraît déjà comprendre. Pour ses premiers mots en français, il faudra toutefois attendre. Mais pas longtemps, promet l’entraîneur marseillais : « Dimanche soir après notre victoire ! »

Rémi Farge (avec F.G)