RMC Sport

OM: Olmeta désabusé par la crise du club et le chaos autour de Villas-Boas

Pascal Olmeta a réagi, dans Top of the Foot ce mardi sur RMC, à la journée chaotique vécue par l'OM avec la mise à pied à titre conservatoire d'André Villas-Boas. L'ancien gardien marseillais en a profité pour déplorer un manque de culture du club et de la ville au sein de la direction.

"C'est le Muppet Show. Je ne sais plus quoi dire... C'est Marseille et ça fait des années qu'on parle de la même chose". Invité de Top of the Foot sur RMC, Pascal Olmeta a livré son sentiment désabusé après cette incroyable journée de l'OM, qui a donné lieu à une conférence de presse explosive d'André Villas-Boas et à la mise à pied à titre conservatoire de ce dernier pour avoir critiqué la politique sportive du club. Un chaos qui survient trois jours après l'intrusion violente de supporters au centre d'entraînement, sur fond de défiance vis-à-vis du président Jacques-Henri Eyraud.

"On est en train de décevoir des milliers et des milliers de gamins. C'est incroyable, ce n'est pas possible. Je n'aurais jamais pensé que les Marseillais arriveraient à faire ce qu'ils ont fait", déplore l'ancien gardien à propos des incidents à la Commanderie.

"S'entourer de gens qui connaissent les Marseillais"

Le comportement des supporters n'empêche toutefois pas Pascal Olmeta d'être critique vis-à-vis de la direction du club: "S'il n'y a pas quelqu'un qui connaît le football marseillais, ses supporters, l'ambiance qu'il y a... La vie marseillaise, c'est les enfants qui parlent ballon tous les jours avant de se coucher. Ils vont acheter leur poisson, ils parlent ballon! Si on ne les comprend pas, c'est qu'on n'a rien compris au football. Sans eux, on n'est rien".

"Que ce soit McCourt (le propriétaire, ndlr) ou un autre, il faut s'entourer de gens qui connaissent le football et qui, surtout, connaissent les Marseillais. C'est le plus important", insiste le vainqueur de la Ligue des champions 1993 avec l'OM, qui regrette d'ailleurs que l'anniversaire des 25 ans du titre n'ait pas plus impliqué d'anciens. "Est-ce que tu as vu combien de joueurs on était? Tu croise le président américain, il ne sait même pas qui tu es. Où tu veux qu'on aille?"

JA