RMC Sport

OM: Pau Lopez bluffé par l'ambiance "incomparable" du Vélodrome

Dans un entretien accordé à RMC Sport, Pau Lopez est revenu sur ses débuts à l'OM, et sur sa découverte du stade Vélodrome. Le portier espagnol reconnait qu'il est impressionné par l'ambiance de l'enceinte phocéenne, à chaque match à domicile.

Il est passé par l'Espanyol de Barcelone, Tottenham, le Betis et la Roma, mais, de son propre aveu, n'avait jamais connu une telle ferveur. Prêté à l'OM par le club italien depuis l'été dernier, Pau Lopez a découvert cette saison la Ligue 1... et l'ambiance du stade Vélodrome. Une atmosphère que son compatriote Alvaro Gonzalez lui avait vantée avant de signer, mais que le portier espagnol (26 ans) n'imaginait pas aussi chaude, comme il l'explique dans un entretien à RMC Sport.

"C’est une ambiance qu’on ne voit pas ailleurs, dans les grands championnats européens, observe le gardien. Il y a un peu cette passion à Séville, avec le Betis et le FC Séville. Mais ces deux tribunes, ces deux virages derrière chaque but, avec autant de gens, autant de folie, autant d’animations… Je ne saurais pas vous dire s’il y a un stade en Europe qui arrive à la hauteur du Vélodrome. Dans les championnats que j’ai connus, c’est incomparable."

"Il n’y a pas d’endroit similaire, où l’on vit autant le football"

Si les premiers matchs de Pau Lopez, lancé début septembre à la place de Steve Mandanda et quasiment toujours titularisé depuis, ont suscité quelques interrogations, le Catalan a vite rassuré sur son niveau. Il souhaite d'ailleurs adresser un message aux supporters.

"J’ai l’impression qu’ils me respectent et m’ont bien accueilli, se réjouit-il. Je ne peux que remercier les supporters d’accepter l’idée que je joue dans leur club. Chaque match que je joue avec l’OM, je le vis comme quelque chose d’incroyable, surtout le fait de profiter du Vélodrome. Jouer ici est une chance que peu de joueurs vont réussir à avoir dans leur carrière. Cela procure des souvenirs qui me marqueront à vie. Le jour où vous quittez le Vélodrome, cette ambiance vous manque, forcément. Comme je le disais, il n’y a pas d’endroit similaire, où l’on vit autant le football. Donc qu’ils continuent d’encourager l’équipe comme ils le font, et j’espère qu’on leur apportera le bonheur qu’ils méritent, en fin de saison."

Florent Germain