RMC Sport

OM: Pau Lopez ne se sent pas titulaire devant Mandanda

Dans un entretien accordé à RMC Sport, Pau Lopez détaille le fonctionnement de la concurrence mise en place avec Steve Mandanda dans le but marseillais. L’Espagnol ne se sent pas installé comme le numéro 1.

Il est arrivé l’été dernier pour mettre en concurrence Steve Mandanda (36 ans), le titulaire indéboulonnable. Depuis, Pau Lopez (26 ans) a pris ses habitudes dans le but marseillais. Jorge Sampaoli l’a lancé lors de la cinquième journée de Ligue 1 et l’a fait enchaîner 13 matchs de suite. Le joueur lui a rendu cette confiance avec des performances remarquées et sept matchs sans encaisser de buts. Poussant Mandanda sur le banc, d’où il est toutefois sorti juste avant la trêve internationale à Metz (0-0).

Lopez devrait retrouver sa place dans le but, dimanche lors du choc sur le terrain de Lyon (20h45, 14e journée de Ligue 1). Mais il ne se sent pas pour autant dans la peau du numéro 1. "Non, répond-il à RMC Sport. Je ne me suis jamais senti titulaire au poste de gardien à Marseille. Le ‘Mister’ (Jorge Sampaoli, ndlr) décide avant chaque match. Je dois être prêt pour tout. Si je joue, pour être performant. Si je ne joue pas, pour mettre Steve dans les meilleures conditions afin qu’il soit performant comme il l’a été lors du dernier match face à Metz."

Sampaoli annonce le titulaire le jour du match

Il explique d’ailleurs que Sampaoli prend le soin de maintenir le flou jusque tardivement. Comme pour les joueurs, il annonce le titulaire le jour au dernier moment. "Oui, le jour du match, confirme-t-il. En général, il fait une réunion le matin pour faire le point sur l’aspect tactique, notamment au niveau des coups de pieds arrêtés. Et c’est là que l’on sait qui va jouer, qui est titulaire. Avant ce moment-là, personne n’est au courant!"

L’ancien joueur de l’Espanyol Barcelone n’est pas dérangé par cette incertitude et y voit même un côté positif: être constamment sous pression et ne jamais se relâcher. "Je ne pense pas que cette concurrence soit un souci, explique-t-il. Le problème, il est pour l’entraîneur, qui doit faire un choix. Moi, je vois le bon côté des choses: il faut être à fond tous les jours, ne jamais se relâcher. Si tu sais que tu es un titulaire indiscutable, tu peux avoir tendance à croire que c’est acquis, donc moins faire les efforts, car tu sais que tu vas jouer. Avoir Steve à mes côtés, ça me booste, ça m’oblige à être au maximum de mes performances. Ne serait-ce que par respect, car l’entraîneur te fait confiance, et parie sur toi alors qu’il y a un gardien du standing de Mandanda dans l’effectif. Tu te dois absolument d’être à 100%. Par respect pour Steve, l’entraineur et l’équipe."

NC avec Florent Germain