RMC Sport

OM: Rami salue "le but plein de rage" de Payet mais n'a pas aimé son attitude envers Villas-Boas

Intervenant dans Top of the Foot ce jeudi soir sur RMC, Adil Rami a évoqué le cas de Dimitri Payet, auteur d'un joli but mais aussi d'une célébration polémique mercredi contre Montpellier. Selon le défenseur, le Réunionnais n'aurait pas dû réagir ainsi, mais il reste un joueur moteur de l'OM.

Il n'a joué que 20 minutes, mais il n'a laissé personne indifférent. Laissé sur le banc par André Villas-Boas au coup d'envoi d'OM-Montpellier mercredi soir (3-1), Dimitri Payet s'est distingué par un joli but peu après son entrée en jeu, mais aussi... par sa célébration. Visiblement mécontent de ne pas avoir débuté la rencontre, le Réunionnais a agité une main à côté de sa tête en regardant vers le staff, comme pour dire que son coach avait été "fou" de ne pas le titulariser.

Au lendemain de cette petite séquence, Adil Rami, qui a joué avec le milieu offensif à Marseille, a donné son avis sur le cas Payet dans Top of the Foot. S'il ne le félicite pas pour son geste, le défenseur considère que l'OM ne peut pas se passer de son talent.

>>> Les podcasts de Top of the Foot

"Il aurait dû remercier son coach au lieu de lui cracher dessus"

"Tu es cadre, tu dois avoir le comportement d’un champion, ce n’est pas qu’une affaire de ballon, c’est aussi tout ce qu’il y a autour, rappelle Rami. Après je pense aussi que Dimitri, quand il est bien, c’est le moteur de l’Olympique de Marseille. Je ne sais pas pourquoi il a été mis sur le banc hier, s’il a pris du poids pendant les fêtes ou pas… Peut-être aussi que c’était tactique. En tout cas le but de Dimitri était plein de grinta, plein de rage. Mais il aurait dû remercier son coach au lieu de lui cracher dessus, ça, ça me dérange."

Pour autant, pas question selon Rami de sanctionner l'international. "Aujourd’hui l’OM a besoin de Payet pour avancer, répète-t-il. Tu veux le virer, et te mettre tout seul dans les problèmes? Non, tu n’as pas le choix. (…) Si tu raisonnes avec maturité et intelligence, tu ne peux pas t’en séparer."

Un peu plus tôt, Emmanuel Petit avait tenu un discours similaire. "Si Payet n’avait pas été à son niveau la saison dernière, l’OM n’aurait pas joué la Ligue des champions cette saison, observe-t-il. A chaque fois que Marseille joue bien, c’est quand Payet arrive à hausser son niveau. C’est le seul joueur avec Thauvin capable de faire des différences, d’amener de l’espoir dans l’obscurité. Même si à mon sens il se perd parfois dans sa communication et dans des postures, je lui pardonne pour cela. Il a été piqué dans son orgueil, mais c’est dans l’ADN d’un sportif de haut niveau."

Top of the Foot