RMC Sport

OM-Rennes: la réponse cinglante du syndicat des arbitres à Létang

Les critiques d'Olivier Létang envers l'arbitre de OM-Rennes (1-1) ont fait réagir le syndicat des arbitres de football d'élite. Le SAFE pointe du doigt un climat hostile aux arbitres alimenté par les dirigeants du football français.

Le syndicat des arbitres de football d'élite (SAFE) a répondu à Olivier Létang. Le président du Stade Rennais avait critiqué l'arbitrage après le match de Ligue 1 entre l'OM et le Stade Rennais (1-1) et a avait demandé à ne pas être arbitré par Franck Schneider avant la rencontre. "Vous ferez les recherches nécessaires, avait-il déclaré. Il y a un historique. Pourquoi M.Schneider n’avait pas arbitré le Stade Rennais depuis octobre 2017. Vous verrez que sur les deux dernières rencontres qu’il a arbitrées, il y a des choses assez troublantes. Et puis il y a eu également un procès. Je ne suis pas certain que M.Schneider était complètement libre d’avoir une appréciation totalement correcte."

"Un climat de suspicion et de dénigrement"

Le SAFE a réagi dans un communiqué: "Les dernières sorties d'un président à l’issue de la rencontre Olympique de Marseille-Stade Rennais jettent un doute sur la probité des arbitres, leur impartialité, leur neutralité, leur honnêteté, critique-t-il. Cela instaure un climat de suspicion et de dénigrement sur le corps arbitral, relance l'odeur rance des complots, entretient toutes les rumeurs écœurantes de malhonnêteté qui viennent flatter la vindicte populaire..."

Et a tenu a mettre en avant la probité des arbitres de Ligue 1: "Il faut ici encore le rappeler: les arbitres respectent et arbitrent tous les clubs de la même manière. Ils sont imperméables au statut d'un club, à son classement, à sa série de victoires ou de défaites en cours - y compris aux déclarations calomnieuses de ses dirigeants. Ils sont neutres et impartiaux, fondamentalement honnêtes et intègres, et le résultat d'une rencontre leur est parfaitement égal."

"Il n'existe parfois simplement pas de bonne décision"

Le SAFE reconnaît également les erreurs que peuvent faire les arbitres, mais rappelle que de nombreuses décisions peuvent toujours être sujet à débat. "Bien sûr, il ne s'agit pas de dire ici que les arbitres ne prennent que des bonnes décisions; il suffit de voir les commentateurs avertis, eux-mêmes divisés sur certaines situations, pour admettre... qu'il n'existe parfois tout simplement pas de bonne décision! - ou tout au moins, la bonne décision est-elle donc celle de l'arbitre, mais pour en arriver là, il faut être philosophe, et c'est sans doute trop demander à nos dirigeants pris dans les tourments de leurs passions incontrôlées."

HM