RMC Sport

OM: sans dédouaner ses joueurs, Garcia évoque "beaucoup d’actions un peu litigieuses"

Rudi Garcia, entraîneur de l’OM, a évidemment pesté contre son équipe, qui a concédé le match nul face à Angers (2-2) après avoir mené 2-0, ce samedi, mais aussi contre "plusieurs actions un peu litigieuses".

L’OM a signé une très mauvaise opération la course à la Ligue des champions en concédant le match nul face à Angers (2-2) après avoir mené 2-0, ce samedi lors de la 30e journée de Ligue 1. Quatrièmes, les Marseillais comptent désormais huit points de retard sur Lyon, troisième. Rudi Garcia regrette le relâchement fatal de ses joueurs et souligne aussi "les situations un peu litigieuses" de la rencontre. Angers a égalisé sur deux penalties alors que Garcia a déploré qu’une action en fin de match n’ait pas été analysée. 

"La tête de Rami n'a pas été jugée" par le VAR

"Ce n'est pas faute de rappeler aux joueurs qu'il faut être solides tout le temps, a regretté le technicien de l’OM. On a encore une fois perdu des ballons dans des zones du terrain où on ne doit pas les perdre. On est bien passé par les côtés en première période, on a trop insisté sur du jeu dans l'axe après la première demi-heure, on a perdu des ballons préjudiciables. Angers en a profité, même s'il y a eu beaucoup de situations un peu litigieuses jugées... y compris une qui n'a pas été jugée sur la tête de Rami à la fin. Cela fait partie des épisodes de match. Mais à domicile, quand on prend un rouge et deux penalties, c'est compliqué."

"C’est en grande partie de notre faute"

"Sur le plan comptable, c'est une très mauvaise opération, a-t-il poursuivi. Quand on gagne 2-0 chez soi, on doit gagner le match. Quand on ne sait pas le faire... c'est en grande partie de notre faute, on s'est mis en difficulté tout seuls. Il va falloir aller récupérer des points à l'extérieur. Le podium? L'OM doit gagner le prochain match (à Bordeaux, vendredi prochain, ndlr). Mathématiquement c'est possible évidemment, mais encore faut-il gagner des matchs quand on en a l'occasion et on en a eu l'occasion ce soir."