RMC Sport

OM-Toulouse: Payet "dans l'histoire" de la VAR

Le premier but de la saison en Ligue 1 a été marqué sur penalty par Dimitri Payet ce vendredi face à Toulouse. L'OM a obtenu ce penalty après que l'arbitre, Ruddy Buquet, a fait appel à l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR).

A peine mise en place, déjà appliquée. Grande nouveauté de la nouvelle saison en Ligue 1, l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a été utilisée ce vendredi lors de la rencontre entre l’OM et Toulouse. A la 41e, alors que le score était de 0-0, l’arbitre principal, Ruddy Buquet, a fait appel à la VAR après une action confuse dans la surface. Sur un centre de Lucas Ocampos, prolongé de la tête par Valère Germain, Kelvin Amian semblait avoir touché le ballon de la main. Pour être fixé, l’arbitre a aussitôt indiqué son recours à la VAR, avant d’aller consulter son écran de contrôle sur le bord du terrain.

"Amian repousse le ballon de la main"

Après de longues secondes de flottement, Buquet a désigné le point de penalty. Et dans la foulée, Dimitri Payet a ouvert le score pour l’OM en prenant Baptiste Reynet à contre-pied d’un tir à ras de terre du pied droit. "L’arbitre a eu un doute. Il a été en communication avec ses deux arbitres vidéo. Amian repousse le ballon de la main. C’est ce geste qui peut être considéré comme délibéré", nous indique Joël Quiniou, ancien arbitre international et consultant pour RMC Sport.

"Buquet a été voir l’écran de contrôle. Il a visionné deux-trois fois l’action. Il a considéré que c’était une main délibérée. Le geste d’Amian est réel. Il est peut-être surpris, mais on voit le mouvement de la main vers le ballon. Ça a poussé Buquet à siffler penalty", souligne-t-il. Amian a par ailleurs été sanctionné d'un carton jaune.

A l'issue de la rencontre, le Réunionnais s'est amusé d'être devenu le premier joueur à bénéficier de cette nouvelle technologie en France. "Je suis rentré dans l’histoire de la Ligue 1, a-t-il souri. C’est aussi le point positif de cette vidéo, c’est que l’arbitre a le temps d’apprécier à sa juste valeur le penalty de ce soir. C’est bien parce que ce soir c’est avec nous. On l’a vu à la Coupe du monde, ça peut débloquer des situations. C’est vrai que le temps est long avant qu’il siffle le penalty, ça laisse le temps de réfléchir mais il vaut mieux l’avoir quand même ce penalty."

RR