RMC Sport

OM: une fresque en hommage à Pape Diouf dans une école de Marseille

La MediaSchool de Marseille a fait réaliser une fresque en hommage à Pape Diouf, l’ancien président de l’OM, décédé du Covid-19 l’an passé. L'ex-dirigeant sénégalais, qui s’était fait connaître comme journaliste sportif, avait co-fondé l’établissement en 2010.

Son visage orne désormais les murs. La MediaSchool de Marseille a décidé de rendre hommage à Pape Diouf, l’ancien président emblématique de l’OM (de 2005 à 2009). La direction de l’établissement, situé au coin de l’avenue du Prado et de la rue Edouard Herriot, dans le 8e arrondissement de la ville, a commandé une fresque en hommage à l’ancien dirigeant sénégalais, décédé du Covid-19 en mars 2020. A l’âge de 68 ans. Avant de devenir le patron du club phocéen, Diouf s’était fait connaître comme journaliste sportif, en travaillant notamment pour le journal communiste "La Marseillaise" ou "Le Sport", qui a tenté de concurrence L’Équipe au début des années 1990. Vingt-ans plus tard, il a co-fondé la MediaSchool de Marseille.

Aline Madilian, l’actuelle directrice, a tenu à ce que sa mémoire soit saluée. Elle a pour cela fait appel à Mahn Kloix, un artiste urbain, installé dans la cité phocéenne depuis quelques années. Ce dernier, cité par La Provence, n’a "pas eu la chance de rencontrer" Pape Diouf. Mais il a découvert le personnage "à travers de nombreux témoignages, dont on retient l’intégrité et la dignité. J'ai donc entrepris de les traduire à travers son port altier, avec la force que dégage le noir et blanc, sur un cercle doré qui est un peu ma marque de fabrique, le doré étant une couleur vivante, variant selon la lumière".

"Il faisait l’unanimité à l’OM", se souvient Valbuena

Une citation de l’ex-président de l’OM accompagne la fresque: "Même si je connais les difficultés qu'engendre un métier de journaliste ou de communicant (...), quand je vous regarde je lis dans vos yeux cette volonté de vouloir réussir". Personnalité très appréciée, bien au-delà du monde du foot, Pape Diouf est devenue une véritable icône depuis sa disparition. Après l’annonce de son décès, les hommages s’étaient multipliés pour saluer un homme charismatique, cultivé et intègre, inhumé dans la plus stricte intimité à Dakar. "Il a été mon président puis il est devenu l'un de mes meilleurs amis, a confié Eric Gerets, l’ancien coach de Marseille, sur RMC. Il était extrêmement humain et respectueux vis-à-vis des supporters, des joueurs et du staff technique. C’était un manager du plus haut niveau. J’ai rarement rencontré quelqu'un d'aussi intelligent que lui". 

Même souvenir pour Mathieu Valbuena, ancien joueur de l’OM, toujours sur RMC: "C'était un grand homme avec un grand cœur. Il avait beaucoup de prestance et de classe, cela ne s'achète pas. Ce qu'il a fait à l'OM... il avait la carrure et les épaules, se souvient le joueur de l'Olympiacos. Marseille peut estimer avoir eu beaucoup de chance d'avoir un président comme Pape Diouf. A Marseille, c'est très difficile de faire l'unanimité. Lui faisait l'unanimité (…) Quand il venait, sa présence hypnotisait, tout le monde était à l'écoute. Il posait ses portables sur la table et commençait toujours en toussant. C'était un président juste, droit, qui savait aussi taper du poing sur la table quand il le fallait. Pape connaissait très bien le football, il respirait le foot et comprenait très bien les choses, c'était un des seuls à connaître l'OM dans tous ses recoins."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur