RMC Sport

OM: Villas-Boas acte quasiment son départ en juin

En fin de contrat en juin, et empêtré dans une crise de résultats avec l'OM, André Villas-Boas a fait comprendre ce vendredi que son aventure marseillaise s'arrêtera au terme de cette saison. D'ailleurs, le technicien dit n'avoir reçu aucune offre de prolongation.

Les résultats ne sont pas toujours là, mais depuis ses débuts à l'OM, André Villas-Boas a le mérite d'offrir à son audience des conférences de presse animées. A la veille de la réception de Rennes en Ligue 1, le technicien portugais a lâché ce vendredi une petite bombe, en faisant comprendre que son aventure olympienne s'achèvera bien à la fin de son contrat, en juin prochain.

"Avec la position dans laquelle on est, c'est plutôt normal, a expliqué l'entraîneur marseillais, assez lucide sur la crise de résultats actuelle. Ça va contre ce qui a été dit par la direction, mais je pense que ça va être la fin, oui. Je ne pense pas rester. (...) On pense tous que ça va se passer comme ça. Il ne se passe plus rien avec mes agents et la direction. On est à 15 points du haut de tableau, loin de nos objectifs de début de saison, donc je ne remets pas ça en question. L'année prochaine sera l'année zéro pour le club, ça va être un nettoyage total. Il faudra recréer de bonnes bases pour la suite."

"On est le 29 janvier, je pense que c'est mort"

Relancé sur ce thème quelques minutes plus tard, Villas-Boas a clarifié sa situation: si des négociations ont été entamées, il n'a en fait reçu aucune offre de prolongation de la part de la direction. Ce qu'il dit comprendre.

"Ce qui est important, c'est que je sois bien remplacé pour construire la suite. Je n'ai jamais reçu d'offre de prolongation, on est le 29 janvier, je pense que c'est mort, tranche-t-il. Mais ce n'est pas le débat. Le débat, c'est de corriger la série de l'équipe, de se sortir de là. La priorité, ce n'est pas moi, c'est le club, c'est de donner quelque chose aux supporters, qui sont en train de se tuer."

Et si jamais Jacques-Henri Eyraud revient en avril avec un nouveau contrat de deux ans? "La semaine dernière, on parlait de démission, là vous me parlez de prolongation, sourit le Portugais. Il faut trouver un équilibre... Même moi, je n'attends pas d'offre de prolongation, je n'attends rien, mon cas n'est pas prioritaire. Je ne suis pas concentré là-dessus, ce que je veux c'est une victoire pour sortir de la crise. Après, si on enchaine dix victoires et qu'en avril, avec le soleil, j'ai une offre de prolongation, on verra, je ne sais pas. Mais je ne veux mettre de pression sur personne. Je suis responsable des résultats actuels, qui sont un désastre. Et pour un coach avec ces résultats, normalement, c'est le chemin inverse..."

CC avec FG