RMC Sport

OM: Villas-Boas mis à pied à titre conservatoire et absent contre Lens

L'OM a annoncé mardi la "mise à pied à titre conservatoire" de son entraîneur André Villas-Boas, qui avait lui même fait part quelques heures plus tôt de sa volonté de démissionner, pour cause de désaccords sur la conduite du mercato. Le technicien portugais ne sera pas présent sur le banc de touche pour le match contre Lens, prévu mercredi soir.

La sanction est tombée quelques heures à peine après la conférence de presse explosive. Pour avoir publiquement critiqué la politique sportive du club et annoncé à la presse qu'il avait présenté sa démission, mardi, André Villas-Boas a été mis à pied à titre conservatoire par l'Olympique de Marseille.

Par conséquent, l'entraîneur portugais ne dirigera pas l'équipe pour le match de Ligue 1 prévu mercredi soir sur la pelouse du RC Lens (21h00). "D’éventuelles sanctions seront prises à l’encontre d’André Villas-Boas à l’issue d’une procédure disciplinaire", prévient l'OM dans un communiqué.

>> OM: toutes les informations en direct après la démission présentée par Villas-Boas

L'OM soutient Pablo Longoria

"Cette décision conservatoire est devenue inévitable compte tenu de la répétition récente d’agissements et d’attitudes qui nuisent gravement à l’institution Olympique de Marseille et à ses salariés qui la défendent quotidiennement", écrit le club dans ce même communiqué.

"Les propos notamment tenus aujourd’hui en conférence de presse à l’égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables, ajoute l'OM. Son investissement exceptionnel ne saurait être remis en cause et a au contraire été salué par tous pendant ce mercato hivernal marqué par une crise sans précédent".

Au lendemain de la fermeture du marché hivernal des transferts, André Villas-Boas a notamment fait savoir qu'il n'avait pas approuvé l'arrivée du milieu de terrain français Olivier Ntcham. "Je ne veux rien de l'OM, pas d'argent. Je veux juste partir", a alors lâché l'ancien coach de Chelsea et de Tottenham, estimant que son "professionnalisme a été touché".

Julien Absalon