RMC Sport

Payet n’était pas assez sérieux à Saint-Etienne, témoigne Alain Perrin

Invité de Footissime, ce lundi sur RMC Sport, Alain Perrin a évoqué son passage à Saint-Etienne entre 2008 et 2009. A l’époque, l’entraîneur français a eu Dimitri Payet sous ses ordres. Et il se souvient d’un jeune pas irréprochable hors des terrains.

Alain Perrin a entraîné l’AS Saint-Etienne durant un an, entre novembre 2008 et décembre 2009. Le temps de remplacer Laurent Roussey, de maintenir in-extremis les Verts en Ligue 1 et de se faire limoger au profit de Christophe Galtier. Le temps aussi de côtoyer Dimitri Payet, arrivé un an plus tôt du FC Nantes. Un jeune bourré de talent mais pas forcément irréprochable hors du terrain. Un comportement auquel Perrin a fait l’effort de s’adapter, comme il l’a confié ce lundi dans Footissime sur RMC Sport 1.

"Je n’avais pas beaucoup de tolérance, il fallait que les joueurs donnent tout sur le terrain, à l’entraînement, à côté. J’étais vraiment exigeant sur l’ensemble du métier. Mais avec le temps, j’ai appris à composer aussi avec la personnalité des joueurs. Je pense à Dimitri (Payet) par exemple. Ce sont des joueurs qu'il faut accepter dans leur façon d'être parce que le plus important, c'est le match."

"Quand vous faites la fête, vous risquez les blessures"

Comment était Payet? "Dimitri, quand il était plus jeune parce que je ne sais pas ce qu'il est devenu avec le professionnalisme... Quand les jeunes ont 22 ou 23 ans, ils pensent beaucoup à sortir et faire la fête, c’est de leur âge, poursuit le technicien de 63 ans. Mais ce n’est pas toujours compatible avec la préparation parce que la récupération est quelque chose de très important. Et quand vous faites la fête, vous picolez, vous ne dormez pas beaucoup, vous ne pouvez plus avoir le même degré de forme. Et vous risquez les blessures. C’est pour ça que les entraîneurs doivent aussi protéger les joueurs."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur