RMC Sport

Pourquoi Bielsa pourrait rester à l’OM

Pourquoi Bielsa pourrait rester à l’OM

Pourquoi Bielsa pourrait rester à l’OM - AFP

ENQUETE RMC SPORT. Après une saison à l’OM, Marcelo Bielsa poursuivra-t-il l’aventure cet été ? L’Argentin est ouvert à une prolongation. Les dirigeants marseillais attendent le classement final pour ajuster leur proposition de contrat.

Et si Marcelo Bielsa restait à l’OM ? Il y a quelques semaines, la seule évocation de cette hypothèse faisait rire certains connaisseurs de l’Olympique de Marseille. Pourtant, la situation est aujourd’hui différente. Certains signes envoyés par Marcelo Bielsa vont dans le sens d’une volonté de prolonger son aventure à Marseille. Un souhait qui fait écho à celui de son président. Vincent Labrune confie même qu’il aimerait « garder Bielsa comme entraîneur le plus longtemps possible pour bâtir un projet solide et stabiliser l’équipe autour d’un entraîneur devenu une icône à Marseille ». La déclaration d’amour est forte. Les preuves de fidélité ont même beaucoup compté ces dernières semaines.

Comme l’avait fait Margarita Louis-Dreyfus après le match contre le PSG, le président de l’OM n’a cessé de répéter récemment au technicien argentin qu’il souhaite continuer avec lui la saison prochaine. Selon nos informations, ces marques de confiance, au cœur d’une période où les résultats étaient en chute libre, ont beaucoup touché Marcelo Bielsa. « El Loco » estime souvent qu’un entraîneur est « seul » quand son équipe ne gagne pas. Il aura au moins pu trouver en son président un soutien sans faille, Labrune se refusant même à chercher un autre entraîneur, malgré les rumeurs de départ de Bielsa et les sollicitations de nombreux autres coaches.

Ce lundi, tous les regards se sont d’ailleurs tournés vers une entrevue qui a eu lieu à la Commanderie entre Vincent Labrune et Marcelo Bielsa. Pourtant, cette réunion ne relevait pas d’une importance extrême. « Les relations entre Labrune et Bielsa se sont réchauffées depuis plusieurs semaines. Ils se voient beaucoup plus, mais le sujet central n’était pas l’avenir de Bielsa », explique l’un des proches collaborateurs de Labrune, qui précise que « depuis janvier, l’arrivée d’Ocampos et le départ de Doria étaient déjà des preuves de relations plus cordiales entre les deux hommes ».

Bielsa prépare déjà le mercato

Bielsa se prête-t-il à ces réunions par conscience professionnelle ? Ou s’imagine-t-il déjà à l’OM la saison prochaine, au point de commencer à définir les premiers contours de son effectif ? La deuxième hypothèse est la plus probable. En effet, la collaboration sur le prochain mercato d’été est, cette fois, étroite. Les leçons du passé ont été retenues… Et les deux hommes ne sont pas loin d’être sur la même longueur d’ondes au sujet de leurs ambitions sportives pour la saison prochaine.

En détails, Labrune se dit prêt à faire l’effort sur le salaire de Marcelo Bielsa, pour ensuite recruter de jeunes joueurs moins coûteux, mais que l’Argentin pourra façonner à sa guise. Le technicien a accepté la perspective de perdre de nombreux éléments - en fin de contrat ou à « forte » valeur marchande - pour équilibrer les comptes en cas de non-qualification à la Ligue des champions. Et si certains joueurs tirent la langue, usés par la méthode Bielsa, l’occasion sera trop belle pour Labrune de les vendre... Histoire de régénérer un effectif qui a bien besoin de fraicheur. Les joueurs sont prévenus. Et Bielsa a déjà sa petite idée d’où et comment prospecter de jeunes talents (Copa América, Euro des U19 et U21, etc…).

« Les conditions sont réunies pour que Bielsa reste. L’Argentin est ouvert à l’idée de prolonger. Mais le fait qu’il n’y ait probablement pas de retombées financières liées à la Ligue des champions perturbe les discussions », résume- t-on à la direction de l’OM. Dit autrement : Bielsa est aussi un entraîneur qui a un coût, surtout avec son staff élargi, et les dirigeants marseillais préfèrent attendre le classement final de l’OM avant de figer leur position sur les possibilités de recrutement. Et avant de faire une proposition concrète à Marcelo Bielsa.

 « Si je reçois une proposition, je l’analyse et j’y réponds, a expliqué ce jeudi Marcelo Bielsa en conférence de presse. Depuis le début, j’ai seulement dit deux choses : je répondrai à une proposition s’il y en a une et je ne conditionne pas l’analyse de la proposition au fait que l’équipe participe ou pas à la Ligue des champions. Je n’ai pas dit, et je ne le pense pas, que la participation à la Ligue des champions soit indispensable pour que, moi, j'envisage de continuer. » 

MLD aura le dernier mot

Sans Ligue des champions, la validation de la patronne, qui avait déjà donné 18 millions d’euros l’année dernière pour soulager la trésorerie de l’OM, sera donc un passage obligé. Et c’est donc Margarita Louis-Dreyfus qui aura le dernier mot sur l’enveloppe qui permettra à l’OM de déterminer les ambitions pour la saison prochaine et surtout sur la capacité du club olympien à répondre aux exigences financières… de Marcelo Bielsa.

Comment la perspective de voir Bielsa rempiler un an de plus à l’OM s’est-elle renforcée ? Déjà, selon nos informations, les approches de clubs désireux de s’attacher les services de Marcelo Bielsa ne se sont pas multipliées. Pour l’instant, seule la sélection saoudienne fait le forcing pour lui. Bielsa, qui était persuadé de pouvoir amener l’OM vers le titre de champion, jusqu’au mois d’avril catastrophique vécu par son équipe (4 matches, 4 défaites), est aussi animé d’un sentiment de revanche. Enfin, Bielsa se plaît à Marseille. Le cadre de vie, l’amour du public qu’il ressent chaque jour malgré les résultats difficiles et surtout les conditions de travail au sein de la Commanderie, peuvent aussi avoir pesé dans la balance.

Reste donc à attendre le classement de fin de saison pour évaluer avec certitude les recettes de la saison prochaine et ainsi en référer à Margarita Louis-Dreyfus. Les choses s’accéléreront ensuite naturellement. Si Bielsa effectue une deuxième année à l’OM, les bases de son contrat resteront sensiblement les mêmes. Les négociations se concentreront en revanche sur le salaire de l’Argentin. Pour l’anecdote, c’est en effet à ce niveau-là que la parade avait été trouvée pour faire signer à Bielsa un contrat de deux ans (obligatoire selon les statuts de la LFP), avec une renégociation obligatoire au bout de la première saison. Comme pour Laurent Blanc lors de son arrivée au PSG, Bielsa et les dirigeants de l’OM s’étaient en effet mis d’accord sur une deuxième saison… avec le salaire mensuel minimal pour un entraîneur ! La renégociation va donc de soi. Et en cas de rupture de contrat, la résiliation se fait à moindre coût.

La partie s’annonce serrée. Même si l’optimisme est de mise, Labrune se montre très discret sur le sujet et ne veut pas non plus vexer Bielsa en dévoilant l’avancée du dossier. Le président de l’OM joue gros. La pression populaire est forte. Mais la pression médiatique ne fera pas céder Labrune, trop soucieux de devoir aussi rendre des comptes à l'actionnaire de l'OM à l'approche d'une saison qui s'annonce difficile financièrement. Réussir à conserver Bielsa sonnerait comme une réussite aux yeux de nombreux supporters.

Preuve qu’il reste encore un peu de chemin à parcourir, les avocats de Bielsa n’ont pas été alertés et ne sont pas encore entrés en action. Bielsa, qui gère les négociations en solo, a pour habitude de ne prévenir ses « conseils » que quand sa décision de signer est prise. Et ce n’est pas encore le cas aujourd’hui.

Kanté privilégie l’OM

Marcelo Bielsa a transmis ses envies à ses dirigeants. L’OM souhaite recruter particulièrement au milieu de terrain. Selon nos informations, le club discute avec Caen pour le milieu N’Golo Kanté. Le joueur privilégie l’OM. Marseille envisage aussi de relancer la piste Benjamin Stambouli, déjà courtisé la saison dernière avant de rejoindre Tottenham. Lors de son voyage à Londres, Vincent Labrune a évoqué cette piste avec le président du club anglais. L’OM se rendra cet été sur trois compétitions avec ses recruteurs : l’Euro Espoirs en République tchèque, l’Euro des moins de 19 ans en Grèce et la Copa America avec des scoots de Marcelo Bielsa.

M.Bo

Florent Germain avec Mohamed Bouhafsi