RMC Sport

Pourquoi Bordeaux est la seule équipe de L1 sans sponsor

-

- - -

Après dix ans de collaboration, Bordeaux n’a pas renouvelé son partenariat avec Kia. Les Girondins sont toujours en quête d’un sponsor mais pourraient finir la saison avec un maillot vierge, à l’exception de quelques initiatives caritatives.

Cette année en Ligue 1, les Girondins de Bordeaux sont la seule équipe à ne pas avoir de sponsor principal sur leur maillot. Une rareté qui s’explique par la fin de la collaboration avec le partenaire des Girondins, Kia. Un partenariat vieux de 10 ans, entamé lors de la saison 2006-2007. La fin de contrat entre le club et Kia était pourtant entérinée depuis mars 2016. Les Girondins n’ont pas été pris par surprise, ils ont seulement cherché à trouver un partenaire répondant à leurs exigences financières. « On ne veut pas brader notre maillot », répète Jean-Louis Triaud. Et pour le moment, malgré des contacts avec plusieurs entreprises, aucun candidat n’a été retenu par les actionnaires.

Kia déboursait aux alentours de 3 millions d’euros par saison, soit quasiment un tiers des revenus sponsoring de Bordeaux, qui avoisinent entre 9 et 11 millions d’euros par saison depuis cinq ans. Le non-remplacement de Kia est donc un vrai manque à gagner mais les Girondins espèrent attirer un investisseur plus important grâce à leur nouveau stade. Les bons résultats sportifs du début de saison pourraient également aider le club bordelais à trouver son bonheur même s’il se laisse le temps. Un nouveau partenariat pourrait intervenir seulement la saison prochaine.

>> Bordeaux : l’échange corsé sur RMC entre Christophe Dugarry et Jean-Louis Triaud

Les supporters ravis

Depuis le début de saison, le maillot des Girondins n’est pas resté vierge. On a vu les Bordelais arborer contre Angers lors de la 5e journée un dessin du Chat, créé par le dessinateur Philippe Geluck, au profit de l’opération « Mon cartable connecté », un programme d’aide scolaire destiné aux enfants hospitalisés. Une démarche caritative qui pourrait se répéter d’ici la fin de saison. Finalement, ce sont les supporters qui sont ravis de la démarche des Girondins de Bordeaux. Depuis que Puma a commercialisé les trois tuniques bordelaises, les ventes sont en progression par rapport aux saisons précédentes.

Triaud : "On peut aussi patienter sans pression"

« Déjà c’est un partenariat qui a duré 10 ans. On savait très bien qu’il arrivait à son terme. Nous quand on a entamé une recherche… Beaucoup d’entreprises ont des budgets annuels. Ils sont votés, décidés avant le début de l’année civile. On n'a eu des opportunités mais bon on préfère quand même trouver un sponsor à la hauteur de l’histoire du club. Mais on a pour l’instant pas encore abouti pour trouver une solution satisfaisante. Donc c’est un manque à gagner. Mais si on a fait ce choix de la qualité, c’est que l’on peut aussi patienter sans être sous pression. Nous avons quand même de nouveaux sponsors pour le club. Sweetcom… Ça prouve que le club reste toujours attrayant. »

N.P.