RMC Sport

Pourquoi les Montpelliérains croient au Père Noël face au PSG

Anthony Mounier

Anthony Mounier - AFP

Plusieurs éléments laissent à penser que Montpellier est tout à fait capable de s’imposer au Parc des Princes contre le PSG, ce samedi après-midi (17h) avant de partir en vacances et de déballer les cadeaux de Noël.

Parce qu’ils ont zéro pression

Et pour cause ! L’objectif de 25 points à la trêve fixé par Rolland Courbis en début de saison est déjà atteint. Ce déplacement au Parc des Princes ressemble donc fort à un bonus. Un contexte idéal pour la préparation mentale : « On y va sans pression, avance Joris Marveaux. On a suffisamment de points pour se faire plaisir et jouer notre jeu. Et pourquoi ne pas jouer avec nos idées ? On va essayer de ne pas trop se poser de question. » Et aussi de savourer ce match forcément particulier pour un joueur de L1. « Prendre du plaisir, selon moi, c’est rencontrer le PSG au Parc, l’OM au Vélodrome ou Lyon à Gerland, c’est pas recevoir Lens à Montpellier sur un terrain de rugby », s’est emporté Rolland Courbis jeudi soir sur l’antenne de RMC.

Parce que le Parc leur réussit bien

Depuis sa remontée dans l’élite en 2009-10, Montpellier affiche un bilan plus qu’honorable au Parc des Princes avec deux victoires, dont une la saison dernière en 16e de finale de la Coupe de France (les deux équipes se retrouveront en 32e de finale mais à Montpellier), deux nuls et deux défaites. « C’est une ambiance qui a changé depuis quelques temps, mais c’est vraiment agréable d’évoluer dans ce stade où on a souvent fait des bonnes performances, rappelle Joris Marveaux. On a des bons souvenirs là-bas donc pourquoi pas en laisser un autre ce week-end. »

Parce qu’ils vont marquer « au minimum deux buts »

Ça, c’est la prédiction de Coach Courbis : « Ce qui me décevrait énormément, c’est que nous n’ayons pas beaucoup d’occasions de but, avance l’entraîneur héraultais. Je ne dis pas d’en avoir dix mais évidemment, j’espère que si nous arrivons à en avoir, nous allons en concrétiser quelques-unes. Si cette précision parait prétentieuse, tant pis, c’est la mienne ! Je serais déçu que nous ne marquions pas deux buts minimum contre le Paris Saint-Germain au Parc… tout en perdant, peut-être. »

Parce que les Parisiens ne sont pas en forme

Si le PSG a renoué avec la victoire contre Ajaccio en Coupe de la Ligue (1-3), il reste sur une défaite en Ligue 1 à Guingamp (1-0), et des prestations qui interpellent. « C’est évident qu’ils ne sont pas dans leur meilleur forme, souligne Joris Marveaux. Ils survolent moins les débats que la saison dernière mais ils sont toujours là. Et je pense qu’ils seront champions à la fin. » De son côté, Rolland Courbis n’oublie pas que Nice (1-0) et Nantes (2-1), les deux derniers visiteurs, ne sont pas repartis du Parc avec une valise : « Est-ce qu’on ne peut pas être capable de faire un tout petit mieux, demande-t-il. Je pense que ce n’est pas impossible à condition que nous ayons le PSG moyen qu’ont eu la chance d’avoir les Nantais et les Niçois. » Et Rolland Courbis de tempérer très vite : « Si Zlatan, Verratti et Pastore sont en forme, on ne voit pas comment on peut arriver à accrocher le PSG. »

AB avec JL